Dernières chroniques | Recent reviews
publié le 18 mai 2018
Bad Breeding
Abandonment – 12''
One Little Indian records 2018


Les chiens enragés de Bad Breeding reviennent avec un format court qui leur sied à merveille pour que la lutte éclate avec un maximum de >>
publié le 17 mai 2018
Jochen Arbeit/Paolo Spaccamonti
CLN – CD
Boring Machines/Escape From Today records 2018

Jochen Arbeit et Paolo Spaccamonti, ça rappelle un autre duo, une confrontation entre l'Allemagne et l'Italie, Blixa Bargeld et Teho Teardo. Et >>
Maurizio Abate
Standing Waters – CD
Boring Machines records 2018

Maurizio Abate est italien et a tiré le nom de son album d'un vers de William Blake (Expect poison from the standing water). Le poison >>
publié le 16 mai 2018
Intensive Care
Everything Has Its Price 7''
Iron Lung records 2018

Intensive Care mérite parfaitement son patronyme car il se pourrait effectivement que de soins intensifs, vous auriez besoin après le >>
Retirement
s/t 7''
Iron Lung records 2018

Croc de boucher suspendu au plafond, fenêtre donnant sur un horizon blafard, Retirement a le don d’appâter le client. Un nouveau groupe >>
publié le 15 mai 2018
Nerve Beats
New Essentials – LP
Fine Concepts records 2018

Le nom de Nerve Beats me fait invariablement penser au Crazy Rhythms de The Feelies. Je n'arrive pas à m'enlever cette association >>
publié le 14 mai 2018
Silent Front
Three – LP
Triple Jump records 2018

Three car c'est le troisième album de Silent Front. Et surtout leur dernier album à tout jamais. Comme leurs potes de Death Pedals dont le >>
publié le 04 mai 2018
No Babies
Someone To Watch Over Me – LP
Upset! The Rhythm records 2018

Tornade en provenance de Californie. Le groupe d'Oakland No Babies présente son deuxième album, sept ans après un premier totalement >>
publié le 26 avril 2018
The Skull Defekts
s/t LP
Thrill Jockey records 2018

The Skull Defekts tire sa révérence. Après treize ans d'existence, une multitude de disques et donc ce cinquième et dernier véritable album si >>
publié le 25 avril 2018
The Turin Horse
s/t 12''
Shove, Vollmer Industries, Sangue Dischi, Rodomonte Dischi, Hell Comes Home 2018

The Turin Horse, le pauvre Nietzsche ne s'en est pas remis. Il pourrait vous arriver pareil >>
publié le 24 avril 2018
Coilguns
Millennials – LP
Hummus records 2018


Cinq ans déjà que Coilguns n'avait pas donné de nouvelles depuis le mémorable Commuters. Mais avec Millennials, le groupe suisse surpasse >>
publié le 20 avril 2018
Heads.
Collider – LP
This Charming Man records 2018

Heads n'est pas du genre à distribuer des coups de boule. Leur noise-rock, le trio basé à Berlin l'aime sur du velours avec des taquets à bon >>
publié le 17 avril 2018
Toc
Will Never Play These Songs Again – CD
Circum-Disc/Besides/Tandori... records 2018

Toc est un drôle d'animal à plusieurs peaux. La tête ne change pas. Jérémie Ternoy (piano), Peter Orins (batterie) et Ivann Cruz (guitare). Par >>
publié le 16 avril 2018
Barren Womb
Old Money / New Lows - LP
Spartan, Loyal Blood records 2018

Troisième album pour le duo norvégien Barren Womb qui soigne toujours autant ses pochettes. Avec une édition limitée à 100 exemplaires qui >>
publié le 12 avril 2018
Duds
Of a Nature or Degree – LP
Castle Face records 2017

Première signature anglaise pour le label américain Castle records tenu par John Dwyer (Thee Oh Sees), le groupe de Manchester Duds >>
publié le 11 avril 2018
Frana
Awkwardwards – LP
Vollmer Industries/Antena Krzyku/Brigante/Entes Anomicos/Hidden Hands... records 2018

Frana passe à la vitesse supérieure. Après le EP quatre titres Odds And Ends en 2015, un >>
publié le 09 avril 2018
Bruxa Maria/Casual Nun
Split LP
Hominid Sounds 2018

Un nouvel enregistrement de Bruxa Maria, c'est jour de fête. Après le formidable premier album Human Conditions en 2016, il tardait d'entendre >>
publié le 06 avril 2018
Orchestra Of Constant Distress
Distress Test – LP
Riot Season 2018

Orchestra Of Constant Distress nous avait pourtant prévenu. Ça n'a pas empêché d'y retourner. Leur premier album publié en 2017 était un grand >>
publié le 03 avril 2018
Drive With A Dead Girl
Reign Falls - LP
Tandori, En Veux-Tu ? En V'là !, Quelque Part 2017

Une chronique très tardive d'un disque publié un an plus tôt pour la simple et bonne raison que je pensais que ce disque n'existait pas dans >>
publié le 30 mars 2018
Xaddax/My Name Is Rar-Rar
Ripper/Mr. Deer - Split CD
Skin Graft records 2018

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer. Venant de Skin Graft records, ce n'est pas surprenant. Cette nouvelle production >>
publié le 28 mars 2018
Hot Snakes
Jericho Sirens – LP
Sub Pop records 2018

Mine de rien, depuis un an à peu près que l'annonce d'un nouveau album de Hot Snakes était dans les tuyaux, il était patiemment et fébrilement >>
publié le 27 mars 2018
Alan Vega
IT – 2xLPs
Fader Label 2017

IT comme Exit, comme sortie définitive pour Alan Vega en juillet 2016 à l'âge de 78 ans. IT, album posthume publié un an après sa mort avec >>
publié le 26 mars 2018
Exek
Ahead Of Two Thoughts – LP
W.25TH/Superior Viaduct records 2018

Le nom de l'album peut prêter à confusion. Surtout quand on lit la description du label qui dit que ce disque pourrait être un classique oublié de >>
publié le 23 mars 2018
Beta Blockers
Stiff Prescription – LP
Static Shock records 2018

Beta Blockers n'est pas le genre de groupe à prescrire si vous voulez diminuer votre pression artérielle et passer une nuit calme. Ce groupe >>
publié le 22 mars 2018
All Pigs Must Die
Hostage Animal – LP
Southern Lord records 2017

Les grognements de All Pigs Must Die avaient laissé jusque là de marbre. Deux albums au compteur, rien à déclarer. Le troisième album publié à >>
publié le 21 mars 2018
Yes I'm Leaving
Pure Joy – LP
Black Wire records 2017

Pure Joy est le nom du cinquième album de Yes I'm Leaving mais il pourrait également être le nom de toute leur discographie. Un pur bonheur >>
publié le 20 mars 2018
Lvmen
Mitgefangen Mitgehangen – LP
Day After records 2017

Lvmen existe toujours ! Je ne sais pas sous quelle forme, avec quels membres vu que le groupe tchèque reste une entité très discrète. Sur >>
publié le 19 mars 2018
Life Fucker
Z – LP
Static Age Musik 2017

Tout est dans le nom du groupe. Des punks berlinois portant à merveille l'espoir de tout un pays. Avec des mecs qui traînent leurs guêtres dans >>
Preening
Greasetrap Frisbee – 7''
Ever/Never records 2018

En provenance d'Oakland, Preening déboule avec un second single qui aurait très bien pu débarquer de New-York. Sous l'étendard no-wave, >>
publié le 16 mars 2018
Bench Press
s/t LP
Poison City/Subway records 2017

Melbourne, Australie, Poison City records, le label qui a réalisé dernièrement Batpiss, tout ça sent bon pour le premier album de Bench Press. Il >>

>> next








Dernière mise à jour du site | last update :: 18/05/2018
<18|02|2018>
Bad Aura mais très bonnes ondes. Un groupe noise surgissant des brumes écossaises, Glasgow pour être précis, avec un premier enregistrement dérangeant, vicieux, vrillant délicieusement les tympans et drôlement addictif. Pas le genre de noise-rock rencontré à tous les coins de rue. Surveillez bien ce groupe quand il sortira son premier disque.



The Art of Losing (+)
Antioch Arrow
In Love With Jetts - LP
Gravity records 1994/1997

Antioch Arrow
Gems Of Masochism - LP
Amalgamated 1995/Three One G records 2003

[publié le 03 mai 2018]



Pour In Love With Jetts en 1994, Andy Ward, qui jouait à la même époque dans Evergreen, remplace Aaron Richards à une des deux guitares. Un disque considéré comme le premier album de Antioch Arrow. Il est pourtant aussi court que The Lady is a Cat. Neuf titres, treize minutes. Le groupe de San Diego manie toujours l'urgence en un temps record. L'évolution est pourtant notable. L'intensité et la frénésie restent le fil conducteur, la touche générale d'un tableau qui en voit de toutes les couleurs. Le chaos généré est cependant amené avec plus de discernement, de fractures, de maîtrise. Et des sonorités plus inhabituelles, un truc ressemblant à un synthé, des cuivres ou alors une guitare particulièrement sifflante (sur Angel's Lawn, Antioch Gold for You, The Blessed Test ou Somba par exemple), des bouts d'expérimentations de la part d'un groupe qui ne veut pas faire du sur place, pousser le hardcore vers des sphères moins confortables. Le chant de Montaigne prend également des intonations personnelles, variées et plus originales. Quand il s'agit de mettre un furieux bordel, Antioch Arrow ne fait pas les choses à moitié comme sur le cataclysmique Chaos vs. The Cosmos. Dans l'ensemble, les compos d'Antioch Arrow ont pris de la consistance sur lesquelles souffle un vent d'inspiration ressemblant à une violente tempête revigorante.
In Love With Jetts a été publié en 94 par Gravity records, réédité en 97 avec une pochette différente (celle que vous voyez à l'écran) avec, pour la version CD, la présence du EP The Lady is a Cat, le split 7'' avec Candle et quatre morceaux live.

:: download in love with jetts LP

info : 45 rpm, 1 insert with lyrics, second press 1997.






Gems Of Masochism parait en 1995 alors que Antioch Arrow n'existe plus. Il est publié par Amalgamated records puis à nouveau en 2003 par Three One G records, le label de San Diego dont la plupart des signatures doivent énormément à Antioch Arrow mais aussi à leurs contemporains de Angel Hair ou Heroin.
Avec cet ultime disque qui arrive presque à atteindre la demi-heure, Antioch Arrow poursuit sa quête d'un hardcore différent et toujours plus personnel. Son hardcore survolté se pare d'atours plus étranges et expérimentaux. Les guitares passent au second rang, les compositions s'aèrent, alternent les rythmes, les approches. Jusqu'à devenir méconnaissable sur Dead Now, Gotta Love The Lights et Introducing Elizabeth avec son explosion noisy et foutraque, ballades déglinguées avec piano insistant, parfois sans batterie, structures beaucoup plus free ou tordues, chant parlé, voir crooner titubant, contrastant avec la folie prégnante de morceaux partant dans des directions surprenantes, à l'aura théâtrale mais franchement intéressantes. Too Bad You're Gonna Die, Date With Destiny ou David marient parfaitement les germes hardcore/punk, les rythmes trépidants avec orgue et piano, un esprit goth/cabaret/Nick Cave suintant sous les roulements de la batterie, une violence latente et non plus frontale.
Ce disque avait été fraîchement accueilli à l'époque qui n'était pas prête pour ces germes de masochisme. Par contre, Antioch Arrow n'avait pas peur de souffrir, des critiques et de partir à l'aventure. Le plus important était ce qu'il avait en tête, son désir de ne pas faire comme le troupeau. Gems Of Masochism apparaît non seulement comme le meilleur album de Antioch Arrow mais comme un disque inclassable, fortement original et influent en ce début de décennie et, de fait, est quasi impossible à dater et n'a pas pris une ride.

:: download gems of masochism LP

info : 45 rpm, gatefold sleeve with lyrics. Second press 2003. Antioch Arrow : Andy Ward, Mack Mann, Aaron Montaigne, Ron Anarchy. Additional : Jeff Winterberg, Chris Graffus, Myra Power. Recorded december 1994. Engineered by Brian Foxworth at G-Son Los Angeles. Photos by Cassandra Iams. Cover design by Studio See.



 
Antioch Arrow/Candle
split 7''
Gravity/Wrenched records 1993

Antioch Arrow
The Lady is a Cat 12''
Gravity records 1993

[publié le 27 avril 2018]



Dans la genèse de la scène de San Diego et du hardcore chaotique, Antioch Arrow se pose comme un groupe prépondérant. Dans le sillage de Heroin et à la même époque que Angel Hair, Antioch Arrow va écrire les lettres de noblesse du mouvement screamo. On retrouve d'ailleurs le batteur d'Heroin, Aaron Montaigne, ici au chant et Ron Avila à la batterie qui fut le tout premier batteur d'Heroin. Une histoire de famille qui se complète avec le bassiste Mac Mann et les deux guitaristes Jeff Winterberg et Aaron Richards. Encore un groupe à la durée de vie très courte (1992-94) mais dont l'influence sur le hardcore est certaine. Antioch Arrow débute par un split single en 1993 avec Candle. Trois titres amenant la rapidité du punk et la violence du hardcore des années 80 à un niveau encore plus poussé en insufflant dans son langage l'héritage récent et l'émotion à fleur de peau des groupes de Washington DC comme Fugazi ou Nation of Ulysses. Le chant se fraie un chemin sans hurlements outranciers, en alternant avec du spoken words. C'est enregistré tout à l'arrache. Le bordel, l'intensité, le chaos deviennent une marque de fabrique. Candle présente deux titres avec une approche similaire, l'influence de Fugazi plus présente et la vista en moins. Mis à part un autre single sur Wrenched records, ce groupe n'a jamais fait parler de lui et tout le monde l'a oublié. Sauf quand on évoque Antioch Arrow.

:: download split 7''

info : side Antioch Arrow 33 rpm, side Candle 45 rpm. Antioch Arrow is V. : Aaron M.J., B. : Mac Mann, G. : Jeff W., G. : Aaron R., D. : Ron A. Candle is Grant, Aaron, Brian. Both sides produced by Grant. Knob work by David Reid.







La même année que le split avec Candle, Antioch Arrow sort le mini-album The Lady is a Cat. Sept titres avec un son encore plus solide et virulent, mieux défini et frappeur d'esprits avides de sensations fortes. Le batteur est frénétiquement insatiable et increvable. Je ne sais pas si le morceau Lightning Bolt a inspiré le groupe du même nom mais ça fuse de partout. Le bassiste a un jeu noise (mais aussi mélodique sur l'intro de Guardian Angel) et toise sans difficulté les deux guitaristes pourtant déchaînés. Le chant garde le contrôle de ses nerfs et de ses cordes vocales (sauf le second chant de chat étranglé sur Teenage Debutaunt and the Debutaunt Ball). Antioch Arrow vous prend à la gorge d'entrée, vous secoue dans tous les sens, ne lâche pas le morceau pendant douze minutes malgré quelques ralentissements bienvenus. A l'époque, cette nouvelle approche furieuse du hardcore avait fait sensation. J'avoue qu'après des années et des années d'abstinence, ce flash-back auditif n'est pas du tout désagréable.

:: download The Lady is a Cat 12''

info : 45 rpm, 1 insert with lyrics and live band photo. Antioch Arrow is : Ron A., Aaron R., Mac M., Aaron M.J., Jeff W. This was recorded at Double Time studio with help from Matt A.


Angel Hair
Pregnant With The Senior Class CD
Gravity records 1997

[publié le 16 avril 2018]



Angel Hair fait partie des précurseurs du mouvement screamo ou hardcore chaotique, débarquant juste après les premières envolées de groupes comme Heroin, se débattant au sein de la même scène que Antioch Arrow ou Swing Kids à San Diego bien que Angel Hair soit à l'origine de Boulder dans le Colorado. Comme tous ces groupes, la durée de vie de Angel Hair a été très courte : octobre 1992 - janvier 1995. Un (bref) album huit titres, quatre singles dont deux splits et basta. Et une compilation, Pregnant With The Senior Class sur Gravity records en 1997, regroupant l'ensemble de leur œuvre, c'est à dire dix-sept titres remixés en juin 97, plus un inédit sans nom dont on ne sait pas d'où il sort.
1994 aura été leur année très productive. Quatre sessions d'enregistrement. La première en février pour deux titres publiés sur un split avec Bare Minimum. La seconde en mars pour un single quatre titres sur Gravity. La troisième en juin pour mettre en boite trois titres dont deux sortent sur un split avec The Fisticuffs Bluff et l'autre sur un split avec Kerosene 454. La dernière en novembre pour l'album posthume Insect Mortality sorti en 95, toujours sur Gravity.
Pregnant With The Senior Class rembobine l'histoire à l'envers, de Insect Mortality au split avec Bare Minimum. Une histoire faite d'urgence, de chants très énervés et écorchées, d'un hardcore plus noise et fracturé que les grands frères d'Heroin avec de nombreux changements de rythmes, de violentes cassures, un batteur frénétique, deux guitares tour à tour mélodiques, bordéliques ou vicieuses, des fulgurances incendiaires, des
salvateurs ralentissements de cadence, une reprise de Bauhaus (Stigmata Martyr) présente sur l'album et un song-writing général qui va laisser une belle influence sur toute la scène hardcore et notamment sur de nombreux groupes de Three One G records.
Mais c'est d'un autre label dont il va être question puisque Sonny Kay, chanteur de Angel Hair, va fonder l'influent label Gold Standard Laboratories (la première sotie date de 93) mais aussi enchaîner les groupes comme The VSS avec Joshua Hughes (guitariste de Angel Hair) ou Year Future. Quand à Andy Arahood, l'autre guitariste, c'est surtout dans Red Sparowes qu'il se fera connaître. Mais n'oubliez pas Angel Hair à l'heure des comptes. Et si vous en voulez plus, des archives du groupe sont disponibles ici.


:: download Angel Hair CD

info : Angel Hair October 1992 - January 1995. Lineup on all recordings - Guitars: Andy and Josh, Drums: Paul, Vocals: Sonny, Bass guitar: Todd (except where noted). Acknowledged for their efforts: Matt A., Andy W., Jared, Clay and James, Dave and Mark. Angel Hair photographed December 1994 at Epicenter, SF by Steve Zeigler. All material included on this CD previously released on vinyl. Remixed 6/97.




>> next