Dernières chroniques | Recent reviews
publié le 17 novembre 2017
L'Ocelle Mare
Temps en Terre – CD
Murailles Music 2017

Vouloir enregistrer sur disque L'Ocelle Mare, c'est comme vouloir mettre un oiseau en cage ou introduire le dromadaire en Islande, ce n'est >>
publié le 16 novembre 2017
Teenanger
Teenager – LP
Telephone Explosion records 2017

Les Teenanger sont plus âgés. Après avoir enchaîné quatre albums en cinq ans, Teenanger a eu besoin de souffler. Fondamentalement, les quatre
>>
Melt Downer
s/t – CD
Cut Surface/Numavi records 2017

On n'avait pas eu de nouvelles de l'Autriche depuis la fin de Valina. Je ne suis pas un fin connaisseur de la scène locale, quelques talents se
>>
publié le 14 novembre 2017
Lleroy
Dissipatio HC – LP
Bloody Sound Fucktory, Sangue Dischi, Santa Valvola, Vollmer Industries... records 2017

Le ravageur trio italien Lleroy revient avec son quatrième album Dissipatio HC depuis 2004.
>>
publié le 13 novembre 2017
Room 101
s/t – LP
Summary Execution records 2017

Ce disque est punk, fait par un punk solitaire et brillamment mis en pochette par un vieux punk qui s'y connaît en punk (Winston Smith,
>>
publié le 12 novembre 2017
publié le 10 novembre 2017
Moe/Gerda
Karaoke – 10''
Wallace, Icore, Shove, Conrad Sound records 2017

Karaoke, spécialité japonaise à l'origine, entre les Norvégiens de Moe et les Italiens de Gerda. Karaoke de la mort. Moe reprend Fucked Up Voice,
>>
publié le 09 novembre 2017
Cellos
The Great Leap Backward – LP
Harbour House records 2017

Premier véritable album après deux mini-albums et un single, The Great Leap Backward marque une évolution dans l'approche musicale de
>>
publié le 08 novembre 2017
Unsane
Sterilize - LP
Southern Lord records 2017

Unsane agite fièrement un nouvel éventail de couteaux aux lames 100% garanties rouillées/ensanglantées, ce qui signifie
>>
publié le 07 novembre 2017
Tics
s/t LP
Beau Travail records 2017

Tics n'est pas un mouvement compulsif étrange et brusque, c'est un nouveau groupe allemand (Cologne). Qui pourrait devenir votre
>>
publié le 03 novembre 2017
Yass
Night Wire – LP
X-Mist records 2017

Yass se décarcasse et refait surface une petite année après son premier album. Entre Things That Might Have Been et Night Wire, il ne faut
>>
publié le 27 octobre 2017
USA Nails/Tongue Party
Split 7''
Learning Curve records 2017

Split transatlantique entre le groupe de Minneapolis Tongue Party et les Anglais de USA Nails qui enfoncent bien des clous à Londres. Et
>>
publié le 26 octobre 2017
White Suns
Psychic Drift – LP
The Flenser records 2017

On le sentait venir, on était prévenu, c'était irrémédiable, fatal mais ça file quand même mal au crâne. White Suns a mis au rencart
>>
publié le 25 octobre 2017
Gold Dime
Nerves – LP
Firetalk records 2017


Talk Normal nous avait lâchement abandonné à notre triste sort en 2012 après le somptueux Sunshine. La moitié du duo féminin
>>
publié le 24 octobre 2017
Midwives
No – LP
Holy Family Prayers Theatre records 2017

Cet album sent le sapin. Midwives n'accouchera plus d'aucun disques. No est publié à titre posthume. Fini, cordon coupé définitivement. Cent
>>
publié le 23 octobre 2017
Heliogabale
Ecce Homo – CD
Les Disques Du Hangar 221/Atypeek Music 2017

Je n’attends plus rien d’Heliogabale. J’écoute ce groupe depuis plus de vingt ans maintenant, j’ai tous les disques (même les 45 tours) et
>>
publié le 21 octobre 2017
Spray Paint and Ben Mackie
Get Legless – 7''
12XU records 2017
Spray Paint
Third Man Live – 7''
Third Man records 2017

Spray Paint n'a pas publié d'albums depuis juin 2016. Une éternité à l'échelle du trio texan. Spray Paint n'en reste pas inactif pour autant. Outre un album à paraître en novembre prochain sur Monofonus Press sous le nom de Contributors avec Dan Melchior en quatrième membre, Spray Paint s'est accoquiné avec Ben Mackie, le chanteur du groupe
>>
publié le 20 octobre 2017
Drei Affen
s/t – LP
Arkan, Blessed Hands, Dingleberry... 2017

Sur la face non-gravée de ce disque, vous avez le droit à un belle gravure ainsi qu'à une inscription en espagnole qui peut se traduire par
>>
publié le 19 octobre 2017
Yards
Excitation Thresholds – LP
Truthseeker records 2017

L'Angleterre a fourni ces dernières années toute une ribambelle de groupes noise-rock plus excitants les uns que les autres. Et je croyais bien
>>
publié le 18 octobre 2017
Phantom Works
Ohms EP – 10''
Invertebrata records 2017

L'arrivée d'un nouvel enregistrement de Phantom Works, c'est l'assurance de toujours passer un bon moment. Pas de surprise mais une indéniable
>>
publié le 17 octobre 2017
Idylls
The Barn – LP
Holy Roar/Black Wire records 2017

Alors là il va falloir sérieusement remettre les compteurs à zéro. Et défenestrer sans pitié tous les apprentis noiseux qui pensent que
>>
publié le 16 octobre 2017
Couch Slut/Microwaves
Split LP
Sleeping Giant Glossolalia 2017

Un split de poids. Non pas parce que le vinyle pèse physiquement lourd mais parce que les deux groupes présents ne sont pas n'importe
>>
Couch Slut
Contempt – LP
Gilead Media 2017

Cette fois-ci, Couch Slut a retenu la leçon. Le groupe new-yorkais n'a pas mis le dessin le plus salace en couverture principale. Il faut
>>
publié le 13 octobre 2017
Blacklisters
Dart 7''
Too Pure records 2017

Dart, Disco et Drag, très beau programme de week-end concocté par les Anglais de Blacklisters (ou Blklstrs si vous êtes fâchés comme eux avec
>>
publié le 12 octobre 2017
Membrane
Erase – 12''
Basement Apes Industries 2017

Alors que le nouvel album d'Unsane vient de sortir et que leur capacité à reproduire toujours le même disque depuis trente ans sans évolution
>>
publié le 11 octobre 2017
Bagarre Générale
Tohu-Bohu – LP
Music Fear Satan records 2017

Si le nom du groupe et de l'album inspire un gros bordel inqualifiable et des châtaignes en rafale, la réalité est toute autre. La bagarre est
>>
publié le 10 octobre 2017
Overdose Support
Try Dying – LP
Kaos Kontrol 2017

La pochette n'a souvent rien à voir avec le contenu. Dans le cas de Overdose Support, elle colle parfaitement avec ce qui vous attend.
>>
publié le 09 octobre 2017
Shattered, Flattered & Covered
A Tribute to Unsane – 2xLPs
Antena Krzyku records 2017

Des compilations en hommage à des artistes, c'est pas ce qui manque et ça prend la poussière beaucoup plus vite que la moyenne. Rien
>>
publié le 07 octobre 2017
Térébenthine
Visions – LP
Atypeek/Axe Musique/Arbouse/Ocinatas/Pied De Biche/Poutrage 2017

Térébenthine, c'est comme le bon vin, plus il vieillit, meilleur il est. Mais n'en faites pas le
>>

>> next








Dernière mise à jour du site | last update :: 18/11/2017
<23|08|2017>
On ne se lasse pas de se laisser surprendre. On a beau savoir que n'i m p o r t e quel groupe ayant existé est susceptible de se reformer un jour, il arrive encore d'être étonné. C'est donc au tour de Pachinko de retâter du terrain. Obscur mais indispensable groupe noise-rock de Madison dans le Wisconsin entre 1992 et 1996 qui aura droit un jour à son Oldies. En attendant, le trio a sorti State Your Grievances, un nouvel album que Alternative Tentacles réalise bien qu'aucune sortie vinyle semble (pour l'instant) prévue. Et les revenants sont en très grande forme, profitez !





The Art of Losing (+)
Record Hope
Pareidolia - CD
TXMF records 2004
s/t - CD
TXMF recods 2008

[publié le 18 novembre 2017]



C'est un groupe relativement récent (et qui ne doit plus exister), un groupe passé totalement inaperçu à l'époque (mais il n'a rien fait pour se sortir de l'anonymat) et découvert que maintenant. Record Hop vient de Denton (Texas), a publié deux albums en tout et pour tout, est constitué de quatre membres et c'est à peu près tout ce qu'on sait d'eux. Et c'est largement suffisant, la musique faisant le reste. Le premier album Pareidolia est sorti en 2004 et avait déjà tout bon. Dix titres d'un noise-rock racé se situant dans la mouvance de Uzeda, Bellini ou Jack'o'Nuts, c'est à dire de magnifiques comparaisons. Certains morceaux donnent l'impression que ça va pas le faire, comme bancal au début et puis le morceau se met en place tranquillement, l'accroche devient évidente et Record Hop met tout le monde dans sa poche avec un refrain tueur à l'instar de Spiderbite carrément irrésistible. Et mon tout est magnifié par la chanteuse-guitariste Ashley Cromeens. Elle force rarement sur ses cordes vocales, elle a l'intensité naturelle et surtout une très belle voix qu'elle n'hésite pas à rendre mélodique avec des lignes de chant qui font décoller les compos. Pareidolia, c'est pas du noise-rock aux gros bras, ça joue la carte de l'émotion, la vivacité élégante, la mélodie qui vous retourne sans coup férir mais Record Hop sait aussi mettre des taquets quand nécessaire. Un disque bluffant, une collection de morceaux tubuesques et courts, trop courts, et il n'est franchement pas trop tard pour les découvrir.

:: download pareidolia CD

info : Record Hop is : Ashley Cromeens - John McIntire - Scott Porter - Cory Ward. Recorded and mixed in Argyle, Texas at the Echo Lab by Matt Barnhart. Mastered in Denton, Texas at the Satisfactory by Justin Collins - Layout and Design by Darren Paul for www.iceplanet.com - Photography by Tony Wann, Darren Paul and Daniel Vi. Executive Producer : Dimitri for DimitriProductions.





Quatre ans après, en 2008, Record Hop donne une suite à Pareidolia avec un deuxième album self-titled. Le groupe de Denton reste dans la lignée. Le seul changement notable, c'est un changement de batteur (Tony Wann à la place de John McIntire) et la présence de Steve Albini à l'enregistrement. Mais le premier album sonnait déjà très bien, Albini marquant surtout son territoire sur la batterie. Comme d'habitude. Et comme le groupe monte d'un palier le niveau général de ses compositions, c'est régalade pour tout le monde. Des titres un peu plus longs, un peu mieux élaborés, un peu plus copieux, un peu plus beaux avec toujours cette qualité étonnante de rendre son noise-rock aussi mélodique que rythmique. Cet album comporte encore une fois un nombre indécent de moments qui fondent dans la bouche, d'accroches poignantes, de plans rythmiques foudroyants d'efficacité, un guitariste au touché incomparable avec des riffs brillants et ce chant de Ashley Cromeens toujours aussi enjôleur et magnifiquement enragé. Non, franchement, ne passer pas à coté de ce groupe, ça serait criminel.

:: download s/t CD

info : 11 cards with photos and lyrics. Record Hop is : Ashley Cromeens, Scott Porter, Tony Wann, and Cory Ward. Recorded by : Steve Albini at Electrical Audio in Chicago, June 2007. Mixed by Justin Collins at the Echo Lab in Denton. Song 2 mixed by John Congleton. Mastered ny Bob Weston at Chicago Mastering Service. Drawnings by Nevada.

 

Saraspoden
Torn - 7''
Big Jesus records 1996
[publié le 11 novembre 2017]



C'est en se penchant sur ce qu'avaient pu devenir les membres de Distorted Pony lors d'un récent article sur le groupe de Los Angeles que Saraspoden est apparu sur les radars. Un disque publié en 1996 mais qui aura mis vingt ans à se manifester dans les parages. Une récente découverte qui ressemble fort à une révélation. Hélas, le single Torn est le seul enregistrement officiel de Saraspoden. Un groupe dans lequel évoluait Dora Jahr, la bassiste de Distorted Pony. Et aussi David Gomez des moins connus mais très recommandables Oiler.
Et ce single perdu dans la masse est aussi frustrant qu'enthousiasmant. Parce que ces deux titres sont franchement bons et c'est un gâchis que Saraspoden n'ait pas réalisé plus de disques. La comparaison qui vient de suite à l'esprit est forcément Distorted Pony, ne serait-ce que sur Torn pour le chant facilement reconnaissable de Dora Jahr. Mais musicalement, Saraspoden proposait également un noise-rock autant rythmique que mélodique. Un goût de fer dans une enveloppe de velours. Et quand un chant mâle prend possession de Lame Grey Town, le constat est identique. Ce noise-rock est tendu, basé sur une forte assise rythmique qui pulse, une guitare brillant d'un bel éclat et un art de la composition qui fait mouche. Saraspoden n'est pas le prolongement idéal de Distorted Pony mais si vous avez aimé ce groupe, ne passez pas à coté de ce petit bijou de single.

:: download Saraspoden 7''

info : 33rpm, 1 insert. Lame Grey Town was recorded by Tom Grimley at Poop Alley. Torn was recorded by Bill Sanke at his bachelor pad. Photos by Jimmy Hole. Artwork produced by Spencer. Support by Robert Hammer and Evan Mack.

 
Sister Iodine
ADN 115 - CD
Zeitgeist/Semantic records 1994
[publié le 06 novembre 2017]



Sister Iodine a eu plusieurs vies. La première, du début des années 90 à 96 avec deux albums à la clef, ADN 115 et Pause. La seconde en s'investissant dans d'autres projets, groupes (Discom, Minitel, Antilles pour ne citer qu'eux) avec toujours la quête du chaos en point de mire. La troisième quand Sister Iodine reprend du service en 2007 et réalise quatre nouveaux albums (Helle, Flame Disastre, Blame et le Live in Tokyo avec Masaya Nakahara). Vous retrouverez en filigrane dans toutes ces chroniques l'histoire du groupe parisien. Mais personnellement, Sister Iodine restera à tout jamais attacher à ADN 115, le premier album publié en 1994 sur Zeitgeist, une subdivision de Semantic, le label de Nancy. Avec en vrac des souvenirs nombreux de concerts dont un mémorable à la salle des fêtes de Treglamus, village d'irréductibles costarmoricains à une époque où on disait encore Côtes du Nord avec une interview dans le van du groupe avant leur prestation. Et les concerts de Sister Iodine, c'était beaucoup de bruit, de fureur et de cassures, un moment aussi stressant que cathartique qui pouvait hypnotiser le public, le rendre dingue, le tétaniser ou le faire fuir. Après avoir évolué à quatre, Sister Iodine sort ADN 115 en mode trio. L'album le plus accessible de leur discographie bien que ce disque ferait déguerpir plus d'un fan de Sonic Youth avec qui Sister Iodine était régulièrement et très abusivement comparé. Alors oui, la no-wave était une indéniable influence. Mais c'était un fragment de leur panoplie. La musique concrète, industrielle, le traficotage de bandes/tapes, des synthés, des samples, une définition toute relative de la mélodie, l'éclatement des structures, un goût prononcé pour le chaos, l'expérimentation, tout ça évoluant plus ou moins dans un cadre rock/noise avec des guitares, une batterie et un chant identifiables comme autant de garde-fous que le trio explosera dans les grandes largeurs sur les enregistrements suivants. Pour le meilleur et pour le pire. Mais avec ADN 115, les rythmes, les riffs tombent, matraquent, griffent, s'arrêtent, repartent, se fracassent sur des synthés, ondes maléfiques dans un paysage de déflagrations. La voix de Erik Minkkinen est dingue et les samples qui la remplacent sont perturbants. Ce n'est pas de tout repos mais ADN 115 donne de quoi s'accrocher dans la tourmente et aux cotés de Deity Guns (et Flaming Demonics), Sister Iodine avait réalisé un disque singulier dont l'écho est toujours aussi fort après toutes ces années. Et à une époque de réédition compulsive, ressortir cet album qui n'a jamais vu la couleur d'un vinyle ne serait-il pas une bonne idée ?

:: download ADN 115 CD

info : Recorded and mixed during winter 93-94 at CCAM-Vandoeuvre. Sound engineer : François Dietz. Except 7-9-11 Home recorded in Paris. Erik Minkkinen: guitar, vocal, tapes. Lionel E. Fernandez: guitar,keyboards, machine. Nicolas Mazet: drums, turntables, tapes. Saxophone on 7 by Igor from Blind. Voice on 9 by Maya. Typewriter photo from the movie ''Systema'' by Françoise Thomas. Cover design: Sister Iodine.



 

Dakota
I Got Called A Teenager On The 10 O'clock News - 7''
Twistworthy records 1998
[publié le 21 octobre 2017]



Certains disques se perdent au fin fond des collections. C'était le cas pour ce très obscur groupe d'Austin, Texas, comme son nom ne l'indique pas. Dakota a publié un seul disque, le single trois titres I Got Called A Teenager On The 10' O'clock News en 1998. Les trois membres de Dakota sont totalement inconnus, n'ont jamais rien fait (ou presque) après et ce single est leur seul moment de gloire, tout éphémère soit-il. Mais il est pourtant très bien ce petit bout de vinyle insignifiant. Un mélange de Johnboy, Hoover et Rockets Red Glare, du noise-rock qui n'est pas que fracas sauvage. Mais d'autres références et des belles auraient pu être citées. Le morceau (ou exhibit 1 comme c'est écrit) de la face A, Figure Eight, est plein de rebondissements, de cassures et d'un entrain général qui font les perles. Idem pour Four Lanes No Sleep et Person In Traction (exhibit 2a et exhibit 2b), aussi rugueux et limpides, pleins de hargne et de lumière. Un single princier que j'essaierais de ne désormais plus oublier au fond d'une boite.

:: download Dakota 7''

info : 45 rpm, 1 insert. Ben Webster, Dana Cooper, Dan Muldoon. Recorded and mixed by Jason Saucier at the Sweatbox in the spring of ninetyeight. Engineered by Jason Saucier at Sweatbox. Graphics by Jason Meade.



>> next