Dernières chroniques | Recent reviews
publié le 19 janvier 2018
Bind Torture Kill
Viscères - CD
Wooaaargh/Troffea/Hell-J records 2018

Le retour des poètes de Bind Torture Kill. Le trio qui gravite autour de Lyon nous avait implacablement Condamné. Ils reviennent nous mettre les
>>
publié le 18 janvier 2018
Le Cercle Des Mallissimalistes
Faustina M. Todesco-I tre angoli del continente LP
Les Potagers Natures/Kythibong/Et Mon Cul C’est Du Tofu/La République des Granges records 2017

Ville bombardée, paysage dévasté, filtre rouge sang, le nouvel album du Cercle Des
>>
publié le 16 janvier 2018
Meatwound
Trash Apparatus 7''
Dead Tank/Financial Ruin records 2017

Il faut toujours mettre du Meatwound dans sa vie. C'est plein de protéines, ça fortifie la circulation du sang et le poil devient plus luisant.
>>
publié le 15 janvier 2018
His Electro Blue Voice
Mental Hoop - LP
Maple Death records 2017

Second album pour His Electro Blue Voice qui n'avait pas publié d'album depuis 2013 avec Ruthless Sperm sur Sub Pop. Un disque qui ne
>>
publié le 14 janvier 2018
publié le 12 janvier 2018
Gewalt
Tier/So Geht Die Geschichte 7''
In A Car/Fidel Bastro records 2017
Gewalt/Ofen 8
Split 7''
All Rock'nRoll Speeds Up/Kant records 2017

Difficile de suivre le rythme de Gewalt. Le trio allemand sort single sur single. Quatre rien que pour 2017. On a réussi à en chopper deux au passage. Et après leur tout premier single en 2016, il aurait été dommage d'abandonner devant l'adversité. Bref rappel des faits : Gewalt, c'est une formation guitare/voix-guitare-basse-boite à rythmes, tout le monde sur la même ligne, prêt
>>
publié le 11 janvier 2018
Thank
Sexghost Hellscape – Tape
Cruel Nature records 2017

Leeds est une ville engendrant une pelletée de bons groupes avec Blacklisters en tête de gondole. Il semble qu'il va falloir ajouter Thank à la liste.
>>
publié le 10 janvier 2018
Negative Space
Gestalt - LP
Always Restrictions/Drunken Sailor records 2017

Premier album pour les Londoniens de Negative Space dont le précédent single avait particulièrement séduit. L'étiquette
>>
publié le 09 janvier 2018
Nones
Xoxoxo Sue - LP
Self-released 2016

Une chronique trop tardive d'un groupe qui n'existe plus. Telle est la dure vie du rock'n'roll. Mais ça serait dommage de ne pas glisser quelques
>>

Cattle
Nature's Champion - LP
Hominid Sounds 2016

Nature's Champion, le premier album de Cattle, date déjà de 2016 mais techniquement parlant, cela ne fait qu'un an en gros qu'il est sorti, le 16 >>

publié le 08 janvier 2018
Godflesh
Post Self – LP
Avalanche records 2017

2017 a montré qu'il fallait toujours compter sur les vieux avec un Unsane grand cru et un Oxbow continuant à aller de l'avant. Après trente
>>
publié le 29 décembre 2017
Contributors
s/t – LP
Monofonus Press records 2017

Contributors parce que c'est un disque de contribution. Faut pas aller parfois chercher bien loin les idées de nom. Les trois texans
>>
publié le 27 décembre 2017
Stolen Kidneys
Ruin – LP
Self-released 2017
Stolen Kidneys/Arson Under The Sea
Split LP
Self-released 2015

Stolen Kidneys vient de Oulu, une ville perdue en plein milieu de la Finlande. Tu la sens la vague de froid descendant de cette imposante et mystérieuse montagne, l'austérité de la vie et le vent glacial sur ta nuque. A l'instar de la pochette, la musique du trio Stolen Kidneys n'invite pas l'insouciance à la table des réjouissances. C'est une force
>>
publié le 26 décembre 2017
Lung Letters
Passing Days 7''
Super Secret records 2017

Plongée vertigineuse dans le monde de Lung Letters. Plus dure sera la chute. En attendant, la sensation aura été follement mortelle.
>>
Great Falls/Heiress
Split 7''
The Mylene Sheath records 2017

L'inédit de Great Falls ne fait qu'une minute et vingt-trois secondes mais il suffit à lui seul pour actionner le levier déclenchant l'impulsion
>>
publié le 22 décembre 2017
Drahla
Third Article – 12''
Blank AD records 2017

Third Article parce que c'est le troisième disque de Drahla. C'est implacable. Et le tout dans la même année. Le trio de Leeds avait engendré
>>
publié le 20 décembre 2017
Phoenician Drive
Two Coins – 10''
Exag'/Stolen Body/Rockerill records 2017

Phoenician Drive, c'est une route toute tracée – et cela n'avait rien d'évident – entre le nord de l'Europe et les cités antiques de la Phénicie,
>>
publié le 18 décembre 2017
BNNT
Multiverse – 2xLPs
Instant Classic 2017

BNNT, quatre lettres énigmatiques, quatre lettres polonaises qui avaient laissé une grosse trace de cendres en 2012 avec leur premier album.
>>
publié le 16 décembre 2017
Guili Guili Goulag
Saint-Arnoult 3018 – LP
Jacob, Et Mon Cul C'est Du Tofu ?, Rockerill, Cheap Satanism, Vollmer Industries... records 2016

Mieux vaut tard que jamais. Un disque resté coincé depuis une bonne année dans les
>>
publié le 15 décembre 2017
Haunted Horses
Come – Tape
Cercle Social records 2017

Ne jamais croire les groupes. Ne jamais dire jamais. Après avoir annoncé au printemps 2015 la fin du groupe et avoir joué leur dernier concert le
>>
publié le 14 décembre 2017
Ultrakelvin/Qui
Split LP
Macina Dischi/Antena Krzyku records 2017

Si vous êtes atteints de coulrophobie, la pochette de Andrea Mozzato/Officina Infernale va vous faire fuir. Elle est pourtant magnifiquement
>>
publié le 13 décembre 2017
Tabatha Crash
s/t EP
Zero Egal Petit Intérieur records 2017

Tabatha Crash ne vous promet pas le lotus inversé ou la cravate de notaire mais une position plus classique qui a fait ses preuves, le bon
>>
publié le 12 décembre 2017
Encono
Centraal – LP
BCore, Boira, Borx, The Braves, Plug In The Gear records 2017

Deuxième album pour les Espagnols d'Encono, trois ans après un premier album alléchant et
>>
publié le 11 décembre 2017
Shimmer
s/t – LP
Drop Medium 2017

Le bouleversement déroute et nous ne savons rien des périls à venir. Le corps pèse pour se maintenir. Dans ce cadre là, Shimmer n'est pas un
>>
Dog
Trash Temple – LP
Drop Medium/100% Breakfast records 2017

Ce Dog américain a la rage. Un nouveau trio originaire de Patterson (New York), la bave aux lèvres tournant en rond comme un dingue
>>
publié le 09 décembre 2017
Goz Of Kermeur
Greatest Hits – 2xLPs
Jelodanti/Atypeek/Et Mon Cul C'est Du Tofu ?/ Degelite records 2017

Goz Of Kermeur ressurgit du passé, non pour une reformation mais pour une compilation en
>>
publié le 08 décembre 2017
Luggage
Three – Cassette
Don Giovanni records 2017

Comme son nom l'indique, Three est le second album de Luggage. Ou alors Three pour trio avec Michael Vallera (guitare, chant), Michael
>>
publié le 07 décembre 2017
Nyos
Navigation – LP
Meta Matter records 2017

Je suis sûr que le simple fait de dire que Nyos est un duo guitare-batterie instrumental va inciter nombre d'entre vous à ne pas aller lire plus
>>

>> next








Dernière mise à jour du site | last update :: 21/01/2018
<20|11|2017>
On a jamais assez de notre dose d'Unsane, Ken Mode, Kowloon Walled City, de cette lourdeur noise qui avance avec l'agilité d'un char d'assaut. Profitez donc de l'offre faite par Maximum Mad, un nouveau groupe américain qui fait merveilleusement bien dans la dentelle de fer avec la cassette 6 titres Dear Enemy.


The Art of Losing (+)

Harry Crews
Naked In Garden Hills - LP
Big Cat/Widowspeak recods 1990

[publié le 21 janvier 2018]



Un groupe formé uniquement par amour pour un écrivain. C'est pas banal. Harry Crews (1935-2012), écrivain des freaks et des laissés-pour-compte du grand rêve américain, qui avait tatoué sur son bras droit How do you like your blueeyed boy, Mr. Death, un regard qui ne s'oublie pas, une tronche que tu ne vas pas aller emmerder. Pour lui rendre hommage, trois filles. Kim Gordon, Lydia Lunch et Sadie Mae (Lisa Tomicich de son vrai nom). Un projet éphémère qui a duré le temps d'une tournée en Europe du 1er au 24 septembre 1988 et à l'issu de laquelle le trio a sorti un disque, Naked In Garden Hills, du nom d'un roman de Crews publié en 1969 (Nu dans le jardin d'Eden en français). Un album live enregistré au Mean Fiddler de Londres et en Autriche à Vienne, un album brut, sec, animal et sans fard comme un roman de Crews. La plupart de la musique est signée par la bassiste de Sonic Youth qui reprend d'ailleurs un morceau du répertoire des New-Yorkais, (She's In A) Bad Mood, alors que Lydia Lunch reprend un de ses propres morceaux, Orphans, écrit la majeure partie des paroles et n'est pas la dernière pour collaborer avec Gordon pour provoquer les tympans. Les compositions sentent la no-wave, une noise grondante ou disloquée avec des échardes acérées de guitare et le chant de Lunch qui râpe délivrant à plusieurs reprises (About The Author, la fin de Gospel Singer, Car, S.O.S) ses commentaires acerbes avec plein de fuck et shit dedans. Trois filles qui s'y connaissent pour foutre un divin bordel avec une batteuse qui déménage, pour rocker abruptement (Knockout Artist, The Way Out), tout envoyer valdinguer ou narrer dans la douleur toute la déchéance de l'Amérique sur des paroles inspirées par Crews. Une musique cabossée comme la vie de Harry Crews. Espérons que l'écrivain a apprécié.

:: download Harry Crews LP

info : Harry Crews is : Kim Gordon: bass, vocals. Lydia Lunch: guitar, vocals. Sadie Mae: drums. Harry Crews, the band, toured Europe from Sept. 1 till Sept. 24, 1988. The album was recorded live at the Mean Fiddler, London and in Vienna, Austria by Vienna radio. Mixed at Greene Street Recording. Engineered by Nick Sansano. Produced by Im (sic) Gordon and Lydia Lunch. Mastered by Howie Weinberg at Masterdisk during June '89. Front cover and innersleeve photos by Doris Kloster.

 
Scratch Acid
The Greatest Gift - CD
Touch And Go recods 1991

[publié le 14 janvier 2018]



The Greatest Gift par Scratch Acid, ce n'est pas un best of du groupe texan, c'est l'intégralité de leur discographie. Soit le premier album self-titled, Just Keep Eating et Berserker. Et un inédit en cadeau bonus, The Scale Song, le tout premier titre que Scratch Acid a enregistré en 1982. Soit soixante-quinze minutes d'un rock bruyant, chaotique, classe, précurseur dont vous pouvez lire le détail sur cette page retraçant leur aventure entre 1984 et 1987.
Sur cette compilation, un édito sarcastique de Mike Hunt (certainement un pseudo d'un des membres du groupe parce que ça sonne comme My Cunt et que c'est bien là leur genre d'humour) nous apprend que le groupe n'a jamais reçu les royalties découlant de la vente de ces trois disques par Rabit Cat et Fundamental. The Greatest Gift était une manière de réparer cette (grosse) anomalie. On apprend également que David Yow a été Jesus Christ une semaine et Hitler la suivante (tout ça en fait à cause d'un manque d'hygiène capillaire puis à cause d'une coupe de cheveux et un rasage osés), qu'ils ont distribué un soir de concerts 80 acides au public et les groupes à l'affiche ce soir là n'avaient jamais reçu de meilleur accueil avec de nombreux rappels, que le groupe était tellement long à composer que chaque titre leur prennait deux mois pour être finalisé et que l'album Just Keep Eating s'est fait appeler ainsi après des déboires avec une machine à pop-corn. Un dernier mot pour Brett Bradford : Every time I think about Scratch Acid, it's like, 'Wow, how did that happen ? We wanted to be our own favorite band, and we turned out to be some other peoples' favorite band, too. C'est peu de le dire !

:: download Scratch Acid CD

info : 12 pages booklet with lyrics. Scratch Acis was Brett Bradford-guitar, vocals. David WM. Sims-bass, and piano. Rey Washam-drums, piano. David Yow-vocals, bass. All artwork by Mark Todd except CD face. All songs previously unreleased except 1-27.
Songs 1-8 recorded in July 1984 at Earth and Sky studio, Austin, Texas. Engineered by Kerry Crafton.
Songs 9-21 recorded in January 1986 at Cedar Creek studio, Austin, Texas. Engineered by Fred Remmert.
Songs 22-27 recorded in September 1986 at studio West, Austin, Texas and mixed in October 1986 at Wink Tyler's Ars. Engineered by Kerry Crafton.
Song 28 recorded in December 1982 by Tim Bradford.



 
Boxcar Satan + Ghostwriter
Hobo Nouveau - CD
End Of The West/DogFingers records 2007
Boxcar Satan
Troubled All Its Own - CD
DogFingers recods 2008

Boxcar Satan/Loraxx
Split - CDEP
DogFingers/Automatic Combustioneer recods 2005

[publié le 28 décembre 2017]



Le quatrième album est une collaboration entre Boxcar Satan (qui enregistre l'arrivée d'un énième nouveau batteur, Aaron Seibert) et le one-man band Steve Schecter, alias Ghostwriter, en provenance de l'Oregon. Un disque qui sent plus que jamais la tradition, le blues, la country, la folk mais tout ça revisité comme on repeint la cave, à grands coups de gerbes électriques sans se soucier des finitions et en torchant toutes les fins de bouteilles. Un disque au plus près d
es racines de la musique américaine mais tendance déviante. Treize titres sur lesquels Ghostwriter et Sanford Allen se partagent le chant mais ça tombe bien, les deux gusses possèdent un timbre de voix très proche, les deux étant tombés dans la bourbon et la cigarette dès leur plus tendre enfance. Un album avec de nombreuses reprises. Des pas connus comme Elder Charlie Beck, musicien gospel et évangéliste né en 1900 dont l'attelage reprend Drinkin' Shine et Merle Travis avec Dark As A Dungeon, autre musicien venant des profondeurs de l'Amérique. Et des plus connus avec Townes Van Zandt (le morceau Blaze's Blues), l'inévitable Woody Guthrie (Jesus Christ) et un certain Bob Dylan (Serve Somebody). Ce n'est pas l'album le plus représentatif de la discographie de Boxcar Satan qui se fait plaisir en touchant au plus près les racines de son inspiration mais en sirotant votre boisson préféré et avec un peu d'imagination, on arrive presque à se croire transporter sans bouger le petit doigt sur les bords du Mississippi.

:: download hobo nouveau CD

info : Ghostwriter : Steve Schecter - vocals tracks 2, 4, 6, 7, 9, 11, 13, guitar, banjo, harmonica, stompbox. Boxcar Satan : Aaron Seibert - drums, marimba, rocks, backing vocals. Patrick Sane - bass, backing vocals, runes. Sanford Allen - vocals trakcs 1, 3, 5, 6, 8, 10, 12, 13, guitar, saxophone, piano. With Boboog - ebow guitar, slide guitar. Jessie - backing vocals. Recorded over two days in july 07 at Boxcar Satan world headquarters. Engineered by Bobdog with the Doghouse Mobile Unit. Mastered by Bobdog at Doghouse Audio. Artwork by James Cobb. Cover design by Paul Vaughn.





Cinquième et dernier album, Trouble All Its Own voit Boxcar Satan (qui a enfin conserver son batteur du précédent disque) revenir à son blues-noise mordant et abrasif dans la lignée du premier album The Days Before Blood. La boucle est bouclée. Et en huit ans, Boxcar Satan a eu l'occasion de monter le niveau des distorsions, notamment sur la basse qui pourrait faire les beaux jours de nombreux groupes noise-rock. Boxcar Satan aligne parmi ses plus magnifiques fleurons comme Hard Luck Case et Talk Dirty avec son passage plein d'humour au milieu, le rugueux Twilight, le haletant On Dry Land qui assèche tous les gosiers, des balades viriles mais correctes (Fade Out, Breakfast in the Ruins), seul ou accompagné par le chant suave de Jessie Adler sur quatre morceaux, toujours des clins d'oeil appuyés au Captain Beefheart (Switching Yard), des percussions métalliques supplémentaires, un zeste de marimba ou de maracas pour la touche exotique (Sidetrack City) et une reprise pour finir, Dominance and Submission de Blue Öyster Cult. Embarquez dans ce wagon de marchandises satanique. Un tas de vieilles bricoles y sont entassées, le voyage va être long et chaotique mais c'est le meilleur moyen pour visiter l'Amérique profonde, le guide est de qualité et son expérience face aux tendances les plus bruyantes et modernes de la musique sont l'assurance d'un dépaysement garanti.

:: download trouble all its own CD

info : Sanford Allen : Guitar, vocals, metal, percussion, harmonica, bass clarinet, marimba, maracas. Patrick Sane : Bass, backing vocals and main vocal on "Twilight", metal percussion, marimba, maracas. Aaron Seibert : Drums, metal percussion, backing vocals, marimba, lapsteel. With Bobdog :: Spiritual Advisor. James Cobb :: Artwork, saxophones. Jessie Adler :: Vocals on "River", "Reptile Hat", "Switching Yard" and "Dominance and Submission". Red Hernandez :: Backing vocals on "Dominance and Submission". Recorded June/July 2008 at Boxcar Satan World Headquarters. Engineered by Bobdog witht the Doghouse Mobile Audio Unit. Mastered by Bobdog at Doghouse Audio. Cover design : Paul Vaughn/Ding.us Design.





Petit bonus avant de quitter définitivement le monde de Boxcar Satan, un split CD avec le trio de Chicago Loraxx dont tout le bien qu'on pensait d'eux avait été raconté par ici. Un disque publié en 2005 à 200 exemplaires, chaque pochette étant peinte à la main et subtilement différente l'une de l'autre. Boxcar Satan reprend un morceau de Loraxx, 22, qui figurait sur Yellville comme si c'était une compo tirée de leur besace et l'inédit Blood and Circus (attention à l'erreur sur la pochette, c'est indiqué que c'est le deuxième titre mais en fait c'est la troisième piste), le trio avec Ken Robinson à la batterie montre la face plus noise et tranchante de leur musique, ce qui n'est pas pour nous déplaire.
Loraxx renvoie l'ascenseur à Boxcar Satan et reprend Hellhound Express qui était sur Crooked Mile March. La voix de la guitariste Arista Strungys est plus que jamais le miroir au féminin de John Brannon, le chanteur-hurleur de Laughing Hyenas. Le blues lancinant de Boxcar Satan en prend un méchant coup. Et pour l'inédit, Loraxx astique les nerfs avec les neuf minutes répétitives de Three Months of Saturdays, son rythme lent, écrasant et inamovible, la voix de Strungys qui ne veut pas donner sa pleine mesure avant que les stridences de la guitare n'enveloppent tout ça dans un halo bruitiste et un larsen qui fait mal. Boxcar Satan sortira un autre split CDEP l'année suivante avec The Graves Brothers Deluxe et deux inédits (High Water Design et Legs Rub Together) à l'esthétique plus blues mais c'est dans cette version plus dure et noise que Boxcar Satan était les rois de la piste.

:: download split CD

info : Hand-painted covers. Boxcar Satan : Sanford Allen - guitar, vocals. Patrick Sane - bass. Ken Robinson - drums. Recorded by Chad Garrett at Tribal Studios, San Antonio. Loraxx : Jeff Lauras - bass, second drum kit on Hellhound Express. Arista Strungys - guitar, vocals. Elliott Talarico - drums. Recorded by Erik Rosengren at Techline Studios, Evanston.


>> next