Dernières chroniques | Recent reviews
publié le 17 avril 2018
Toc
Will Never Play These Songs Again – CD
Circum-Disc/Besides/Tandori... records 2018

Toc est un drôle d'animal à plusieurs peaux. La tête ne change pas. Jérémie Ternoy (piano), Peter Orins (batterie) et Ivann Cruz (guitare). Par >>
publié le 16 avril 2018
Barren Womb
Old Money / New Lows - LP
Spartan, Loyal Blood records 2018

Troisième album pour le duo norvégien Barren Womb qui soigne toujours autant ses pochettes. Avec une édition limitée à 100 exemplaires qui >>
publié le 12 avril 2018
Duds
Of a Nature or Degree – LP
Castle Face records 2017

Première signature anglaise pour le label américain Castle records tenu par John Dwyer (Thee Oh Sees), le groupe de Manchester Duds >>
publié le 11 avril 2018
Frana
Awkwardwards – LP
Vollmer Industries/Antena Krzyku/Brigante/Entes Anomicos/Hidden Hands... records 2018

Frana passe à la vitesse supérieure. Après le EP quatre titres Odds And Ends en 2015, un >>
publié le 09 avril 2018
Bruxa Maria/Casual Nun
Split LP
Hominid Sounds 2018

Un nouvel enregistrement de Bruxa Maria, c'est jour de fête. Après le formidable premier album Human Conditions en 2016, il tardait d'entendre >>
publié le 06 avril 2018
Orchestra Of Constant Distress
Distress Test – LP
Riot Season 2018

Orchestra Of Constant Distress nous avait pourtant prévenu. Ça n'a pas empêché d'y retourner. Leur premier album publié en 2017 était un grand >>
publié le 03 avril 2018
Drive With A Dead Girl
Reign Falls - LP
Tandori, En Veux-Tu ? En V'là !, Quelque Part 2017

Une chronique très tardive d'un disque publié un an plus tôt pour la simple et bonne raison que je pensais que ce disque n'existait pas dans >>
publié le 30 mars 2018
Xaddax/My Name Is Rar-Rar
Ripper/Mr. Deer - Split CD
Skin Graft records 2018

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer. Venant de Skin Graft records, ce n'est pas surprenant. Cette nouvelle production >>
publié le 28 mars 2018
Hot Snakes
Jericho Sirens – LP
Sub Pop records 2018

Mine de rien, depuis un an à peu près que l'annonce d'un nouveau album de Hot Snakes était dans les tuyaux, il était patiemment et fébrilement >>
publié le 27 mars 2018
Alan Vega
IT – 2xLPs
Fader Label 2017

IT comme Exit, comme sortie définitive pour Alan Vega en juillet 2016 à l'âge de 78 ans. IT, album posthume publié un an après sa mort avec >>
publié le 26 mars 2018
Exek
Ahead Of Two Thoughts – LP
W.25TH/Superior Viaduct records 2018

Le nom de l'album peut prêter à confusion. Surtout quand on lit la description du label qui dit que ce disque pourrait être un classique oublié de >>
publié le 23 mars 2018
Beta Blockers
Stiff Prescription – LP
Static Shock records 2018

Beta Blockers n'est pas le genre de groupe à prescrire si vous voulez diminuer votre pression artérielle et passer une nuit calme. Ce groupe >>
publié le 22 mars 2018
All Pigs Must Die
Hostage Animal – LP
Southern Lord records 2017

Les grognements de All Pigs Must Die avaient laissé jusque là de marbre. Deux albums au compteur, rien à déclarer. Le troisième album publié à >>
publié le 21 mars 2018
Yes I'm Leaving
Pure Joy – LP
Black Wire records 2017

Pure Joy est le nom du cinquième album de Yes I'm Leaving mais il pourrait également être le nom de toute leur discographie. Un pur bonheur >>
publié le 20 mars 2018
Lvmen
Mitgefangen Mitgehangen – LP
Day After records 2017

Lvmen existe toujours ! Je ne sais pas sous quelle forme, avec quels membres vu que le groupe tchèque reste une entité très discrète. Sur >>
publié le 19 mars 2018
Life Fucker
Z – LP
Static Age Musik 2017

Tout est dans le nom du groupe. Des punks berlinois portant à merveille l'espoir de tout un pays. Avec des mecs qui traînent leurs guêtres dans >>
Preening
Greasetrap Frisbee – 7''
Ever/Never records 2018

En provenance d'Oakland, Preening déboule avec un second single qui aurait très bien pu débarquer de New-York. Sous l'étendard no-wave, >>
publié le 16 mars 2018
Bench Press
s/t LP
Poison City/Subway records 2017

Melbourne, Australie, Poison City records, le label qui a réalisé dernièrement Batpiss, tout ça sent bon pour le premier album de Bench Press. Il >>
publié le 14 mars 2018
Stnnng/Child Bite
Split LP
Forge Again records 2017

Stnnng vit encore. Le groupe de Minneapolis a annoncé sa propre mort l'année dernière. Et voilà qu'il revient avec quatre nouveaux titres. >>
publié le 13 mars 2018
Keiji Haino & Sumac
American Dollar Bill - Keep Facing Sideways, You're Too Hideous To Look At Face On – 2xLPs
Thrill Jockey records 2018

Vouloir écouter le double album de Keiji Haino et Sumac, c'est comme vouloir faire l'ultra trail >>
publié le 12 mars 2018
Marriage + Cancer
s/t – LP
Self Sabotage records 2018

Mariage et cancer, une incongrue association de mots avec un plus au milieu pour un nom de groupe pour le moins étrange. Heureusement, la >>
publié le 11 mars 2018
Gewalt
Wir Sind Sicher 7''
This Charming Man 2018

Dernier né de la longue série de singles publiés par Gewalt (c'est le sixième depuis 2016), Wir Sind Sicher confirme toute la singularité du >>
publié le 10 mars 2018
Structure
s/t 12''
Harbinger Sound 2018

Ce qu'il faut retenir avant tout du premier disque de Structure, c'est l'incroyable et immédiate addiction qui en découle, de la combustion >>
publié le 03 mars 2018
Veuve S. S.
Traître à Tout – LP
Nerdcore records 2018

Après toute une série de formats courts depuis 2012 (cinq pour être précis dont vous trouverez quelques traces ici et là), les poètes de >>
publié le 28 février 2018
Don Aman
Starving – CD
Urgence Disk records 2018


Si mon fantasme a toujours été d'être pompier à Paimpont, cette naïve et sobre illustration d'une maison en feu de Marie Llanéza a quelque >>
publié le 27 février 2018
Alabaster
Time To Get A Job – LP
Antena Krzyku/Bigoût/Rejuvenation records 2017

Il n'est pas seulement temps de trouver un boulot, il est surtout temps de chroniquer ce disque publié en octobre dernier. Un titre d'album comme >>
publié le 26 février 2018
Death Pedals
s/t LP
Hominid Sounds records 2018


Les pédales de la mort sont vraiment mortes. Dernier tour de piste pour les Anglais de Death Pedals avec un troisième album qui va >>
publié le 23 février 2018
Trough
Human-Human
Self-released 2017

L'histoire de Second Chair s'était terminée sur une triste note avec le décès du chanteur Steven Roman Gonzales. Les trois compères restants >>
publié le 21 février 2018
Février
s/t EP - 12''
Self-released 2018

Février rigoureux effraie les plus frileux. N'ayez pas peur, approchez-vous, ce Février là réchauffe toutes les carcasses. Un Février dénudé, >>
publié le 20 février 2018
Bad History Month
Dead And Loving It : An Introductory Exploration Of Pessimysticism – LP
Exploding In Sound records 2017

N'étant pas familier avec ce groupe, j'ai eu du mal à comprendre s'il se nommait bien Bad History >>

>> next








Dernière mise à jour du site | last update :: 17/04/2018
<18|02|2018>
Bad Aura mais très bonnes ondes. Un groupe noise surgissant des brumes écossaises, Glasgow pour être précis, avec un premier enregistrement dérangeant, vicieux, vrillant délicieusement les tympans et drôlement addictif. Pas le genre de noise-rock rencontré à tous les coins de rue. Surveillez bien ce groupe quand il sortira son premier disque.



The Art of Losing (+)
Angel Hair
Pregnant With The Senior Class CD
Gravity records 1997

[publié le 16 avril 2018]



Angel Hair fait partie des précurseurs du mouvement screamo ou hardcore chaotique, débarquant juste après les premières envolées de groupes comme Heroin, se débattant au sein de la même scène que Antioch Arrow ou Swing Kids à San Diego bien que Angel Hair soit à l'origine de Boulder dans le Colorado. Comme tous ces groupes, la durée de vie de Angel Hair a été très courte : octobre 1992 - janvier 1995. Un (bref) album huit titres, quatre singles dont deux splits et basta. Et une compilation, Pregnant With The Senior Class sur Gravity records en 1997, regroupant l'ensemble de leur œuvre, c'est à dire dix-sept titres remixés en juin 97, plus un inédit sans nom dont on ne sait pas d'où il sort.
1994 aura été leur année très productive. Quatre sessions d'enregistrement. La première en février pour deux titres publiés sur un split avec Bare Minimum. La seconde en mars pour un single quatre titres sur Gravity. La troisième en juin pour mettre en boite trois titres dont deux sortent sur un split avec The Fisticuffs Bluff et l'autre sur un split avec Kerosene 454. La dernière en novembre pour l'album posthume Insect Mortality sorti en 95, toujours sur Gravity.
Pregnant With The Senior Class rembobine l'histoire à l'envers, de Insect Mortality au split avec Bare Minimum. Une histoire faite d'urgence, de chants très énervés et écorchées, d'un hardcore plus noise et fracturé que les grands frères d'Heroin avec de nombreux changements de rythmes, de violentes cassures, un batteur frénétique, deux guitares tour à tour mélodiques, bordéliques ou vicieuses, des fulgurances incendiaires, des
salvateurs ralentissements de cadence, une reprise de Bauhaus (Stigmata Martyr) présente sur l'album et un song-writing général qui va laisser une belle influence sur toute la scène hardcore et notamment sur de nombreux groupes de Three One G records.
Mais c'est d'un autre label dont il va être question puisque Sonny Kay, chanteur de Angel Hair, va fonder l'influent label Gold Standard Laboratories (la première sotie date de 93) mais aussi enchaîner les groupes comme The VSS avec Joshua Hughes (guitariste de Angel Hair) ou Year Future. Quand à Andy Arahood, l'autre guitariste, c'est surtout dans Red Sparowes qu'il se fera connaître. Mais n'oubliez pas Angel Hair à l'heure des comptes. Et si vous en voulez plus, des archives du groupe sont disponibles ici.


:: download Angel Hair CD

info : Angel Hair October 1992 - January 1995. Lineup on all recordings - Guitars: Andy and Josh, Drums: Paul, Vocals: Sonny, Bass guitar: Todd (except where noted). Acknowledged for their efforts: Matt A., Andy W., Jared, Clay and James, Dave and Mark. Angel Hair photographed December 1994 at Epicenter, SF by Steve Zeigler. All material included on this CD previously released on vinyl. Remixed 6/97.



 
Heroin
All About Heroin 7''
Down Side/Vinyl Communications records 1991

s/t 7''
Gravity records 1992

s/t 12''
Gravity records 1993

[publié le 29 mars 2018]



Heroin, un groupe de la prolifique scène de San Diego sauf qu'à cette époque, au tout début des années 90, elle n'était pas aussi généreuse en groupes ou labels que maintenant. A ce titre, Heroin est considéré comme un des pionniers de cette scène et surtout du mouvement screamo hardcore ou hardcore chaotique, bref, tout ce qui hurle avec du bordel derrière en laissant plutôt apparaître les émotions que les gros muscles qui avaient fini par prendre trop de place dans le paysage hardcore.
Heroin s'est crée en 1990 avec Scott Bartoloni à la guitare, Ron Johnson à la basse, Aaron Montaigne qui n'avait que 15 ans à la batterie et Matt Anderson au chant (à l'origine à la batterie avec un autre chanteur qui a fini par partir). C'est à Anderson également que l'on doit le label Gravity. En 1993, Heroin s'était dilué et pendant trois ans, le groupe n'aura eu que le temps de publier deux singles et un mini-album.
En 1991, le 45 tours tournant en 33 All About Heroin possède des gènes encore très punk et hardcore. C'est du sauvage dans le sillage de Fugazi, pas toujours véritablement bien en place, à se demander si tout ce chaos généré n'était pas simplement dû à un manque de maîtrise technique (ce qui n'est pas un problème en soi) allié à une fougue juvénile irrésistible. Six titres dont le principal mérite est de poser les bases. Des graines écorchées et plus modérées comme Head Cold et This Time ou les plus échevelés Ever Never et l'excellent Has Been éveillent l'intérêt alors que d'autres foncent plus sommairement dans le tas. Il faut avant tout replacer ce disque dans le contexte de l'époque. Largement ignoré à sa sortie tout comme Heroin dans son ensemble mais dont de nombreux groupes hardcore-noisy révéleront plus tard l'importance dans leur genèse.


:: download all about Heroin 7''

info : 33 rpm. 1 insert with lyrics. Heroin is Aaron, Matt, Ron, Scott.






En 1992, Heroin sort son second single quatre titres sur Gravity, devenant ainsi la toute première référence du label de Matt Anderson. Heroin commence à mettre un peu d'ordre dans ses idées sans se départir de sa hargne et son enthousiasme. Le point d'orgue se nomme Blind avec une dimension plus mélodique et enlevée mais les trois autres titres (Leave, Wander et This One Has No Name) commencent à accrocher sérieusement la marmite punk/hardcore et solidifient les acquis de Heroin.

:: download s/t 7''

info : 45 rpm.
Heroin is still Aaron, Ron, Matt and Scott. This seven inch was done in one day at a place in Sanbee. Crisanta helped with the covers. Lyrics printed at the back of the paper bag sleeve.





En 1993, le temps est venu pour Heroin de réaliser un premier album mais il va être très court. Seulement six titres mais suffisant pour montrer tous les progrès de Heroin. Dans l'enregistrement déjà, plus précis et puissant, afin de mettre en valeur la débauche d'énergie du groupe. Le saignant des riffs ressort. Le chant ne se perd plus dans la masse sale et hirsute. Les compositions sont plus aiguisées, contrastées, percutantes tout en se nourrissant de frénésie, une dimension noise voit le jour. Bref, c'est le disque de Heroin qu'il faut avoir en priorité. Heroin avait mis le doigt et le bon sur une approche personnelle mais il n'en profitera pas. Contrairement aux groupes à venir qui vont s'en inspirer comme Antioch Arrow et Clikatat Ikatowi. Ça tombe bien, ce sont deux groupes avec des membres de Heroin (Aaron jouera dans Antioch Arrow, Anderson et Johnson dans Clikatat Ikatowi mais aussi Spacehorse, Second Story Window, End Of The Line et un paquet d'autres projets pour ces quatre là).

:: download s/t 12'' + 2 bonus tracks

info : 45 rpm.
1 insert with lyrics. Heroin : Ron, Scott, Matt, Aaron. This was done 3.93 in the greater San Diego area, and elsewhere.



L'intégralité de ces trois disques ainsi que le morceau Comes To Mind (tiré du split single à quatre groupes Our Voice Pro-choice sur Hands-On records en 1993) et l'inédit I've Got Mine ont été compilés en 1997 sur un CD publié par Gravity. Ces deux derniers titres ont été mis avec le téléchargement du mini-album en cadeau bonus. Tous les téléchargements ci-dessus sont également issus de la version CD et non des vinyles, les craquements étaient trop importants...






 
Drill For Absentee
s/t 7''
MindWalk records 1997

Drill For Absentee
Circle Music - CD
MindWalk records 1998

[publié le 17 mars 2018]



Le danger quand on n'a pas écouté un groupe depuis très longtemps, qu'on en garde un bon souvenir mais qui est devenu assez flou, c'est d'être déçu quand on repose le vinyle sur la platine vingt ans plus tard. Drill For Absentee, un groupe de Glenn Mills dans les environs de Philadelphie, ne figurera pas dans cette catégorie. Commençons par le single deux titres publié en 1997 sur MindWalk records. C'est l'école noise et post rock, quand les groupes faisaient encore du boucan mais insufflaient également un vent plus sensible et contrasté, laissaient parler leurs émotions, confrontaient les parties calmes, tendues et explosives. C'est la tendance Rodan, A Minor Forest, June of 44 ou Shipping News. Autant dire une très belle école dont This Process Will Make Chicago Wave Its Little Hand sur la face Positive et Detunist sur la face Negative sont deux très beaux représentants. Tout est finement agencé, les arpèges glissent facilement, le chant alterne entre parlé et clameur à fleur de peau, la tension éclate sans faire de victimes mais laisse une trace indélébile. Un single très noise 90 qu'il faudrait songer à ressortir plus souvent.

:: download s/t 7''

info : 45 rpm. The Drill For Absentee Trio : K. Delly, M. Nace, B. Sargent. Songs taken from the Infinity Recordings, Summer of 1996. Four days. Recorded at I.Q. Studios in Wagontown, Pennsylvania by J. Mobile. Printed at FireProof Press in Chicago.





L'année suivante, Drill For Absentee publie son premier et seul album qui est dans une version mini. Seulement cinq titres, à peine plus de vingt minutes, rien à jeter. De l'évident Circle qui ouvre le bal et fait office de pièce maîtresse au dernier morceau Music For Numbers Ascending From Five, le trio de Glenn Mills dévoile tout un panel de savoir-faire noise-post-rock, une palette d'émotions et de climats variés allant du plus véhément au plus flottant et hypnotisant. Et le vibraphone de l'invité Vin Novara sur deux compos n'est pas étranger au doux envoûtement que procure Circle Music, un disque possédant toujours autant de classe avec une touche Washington D.C. et Dischord pour rajouter un brin de piment.
Après la fin du groupe, une compilation sous la forme d'un triple CDr a été publié par le groupe. Un tas d'inédits, de démos, de live, de versions différentes dont la couleur n'a jamais été vu et entendu par ici. Nous sommes preneurs.

:: download circle music CD

info : 1insert. The Drill For Absentee trio : Michael Nace - guitar, vocals. Kevin Kelly - bass, vocals. Bryan Sargent - drums. A very appreciated appearence by Vin Novara who played vibraphone and percussion on songs 3 and 4. All songs recorded by Geoff Turner at WGNS studios in Washington, D.C. (songs 1-3 recorded on 7.17 & 7.18.98, song 3 recorded on 1.23.98) except for "Process Music", which was recorded by Matt Magarahan at Nine North Church in West Chester, PA on 10.3.98. Made by thingmakers.



>> next