Dernières chroniques | Recent reviews
publié le 13 juillet 2018
The Blind Shake/The Hipshakes
Split 7''
God Unknown records 2018

Découvert avec le split entre Silent Front et Action Beat, la série de split singles du label God Unknown continue d'être très prolifique. En 2018, >>
publié le 12 juillet 2018
Tongue Party
Looking For A Painful Death – LP
Learning Curve records 2018

C'est la guerre. Si vous êtes à la recherche d'une mort douloureuse, le premier album de Tongue Party est votre arme secrète. Looking For A >>
publié le 10 juillet 2018
Elephant Rifle
Hunk – LP
Humaniterrorist records 2018

Elephant Rifle sort à nouveau le bout de sa trompe et elle est magnifique. Trois ans après Ivory, le groupe de Reno dans le Nevada concrétise >>
publié le 09 juillet 2018
Buñuel
The Easy Way Out – LP
La Tempesta 2018

Le sulfureux Buñuel vient à nouveau jouer l'ange exterminateur qui se nomme The Easy Way Out. Mais n'y croyez rien, la sortie ne sera pas >>
publié le 07 juillet 2018
Dalès
Akènes – LP
Aïnu, Zombie Girl Boogie, Flulgrgluplruql records 2018

On sent bien quand on touche le grain très agréable de la pochette et qu'on observe attentivement le dessin de Anatole Donarier et l'aquarelle >>
publié le 06 juillet 2018
Cutty's Gym
Zante – Tape
Self-released 2018

Ce n'est qu'une modeste cassette avec seulement cinq titres mais elle ressemble fort à l'enregistrement de l'année. D'ailleurs, ne faites pas l'erreur de la commander et contenter vous de la version numérique qui peut se télécharger gratuitement sur leur bandcamp. La cassette >>
Bad Aura
Notes From A Sinking Nation – Tape
False Profit records 2018


Bad Aura mais très bonnes ondes. Surtout si vous aimez votre noise-rock bien pourri des molaires, vicieux, intoxiqué. Catégorie supérieure. Genre Flipper, Brainbombs, Rectal Hygienics, No Trend ou Pissed Jeans sous les brumes écossaises. Notes From A Sinking Nation, troisième album, >>
publié le 05 juillet 2018
Pigeon
s/t LP
Black Verb/Antena Krzyku/Dunkel Ziffer 2018

C'est bien connu, le pigeon est voyageur, il en existe des dizaines de par le monde qui ont opté pour ce nom donnant des envies de coups >>
publié le 04 juillet 2018
Biscuit Mouth
Hot Change – LP
A Tant Rêver Du Roi records 2018

Ces morceaux sont sortis au début de l'année dernière. Vous pouviez et vous pouvez toujours les télécharger (sans rien donner au groupe si >>
publié le 03 juillet 2018
Bras Mort
Give Her This, She Takes That – LP
La Face Cachée 2018

A l'est du nouveau avec des têtes connus. Julien, membre de The Australian Goat ou Malaïse, Thierry de Dustbreeders, Joel (Strong As Ten) et >>
publié le 02 juillet 2018
Arndales
Shops – LP
In The Red records 2018

Le fond de commerce de Shops, le premier album de Arndales après Dog Hobbies USA qui n'alignait que six titres et un single, reste toujours >>
publié le 29 juin 2018
BC 35
The 35 Year Anniversary Of BC Studio – LP+7''
Bronson records 2018

Martin Bisi, c'est l'essence même du son new-yorkais. Il a produit et enregistré tout le gratin de la noise, tout les groupes qui comptent et qui >>
publié le 28 juin 2018
Denim & Leather
Sacred Autism – LP
Drunken Sailor records 2018

Remet ton jean crasseux et ton plus beau cuir troué, le groupe de Manchester débarque avec son premier album. Faudrait voir à les accueillir >>
Tumortumor
s/t 12''
Order05 records 2018

Vu que le guitariste (Mike Saxer) des fantastiques YC-CY est prescrit sur ce nouveau projet joliment nommé Tumortumor, il était fortement >>
publié le 27 juin 2018
Octopoulpe
Man Won – LP
5 Feet Under, Crustatombe, Gabu, Punti Scena, Rejuvenation, Ribé records 2018

Octopoulpe est un drôle d'animal. Il navigue entre la France qui l'a vu naître et le Corée du Sud >>
publié le 26 juin 2018
Velocross
À Isopérimètre Équivalent – LP
Zéro Égal Petit Intérieur records 2018

Velocross n'est pas tout-terrain. Son aire de jeux préférée, c'est le math-rock instrumental. Et avec un membre actuel de Tabatha Crash >>
publié le 25 juin 2018
Christian Fitness
Nuance – The Musical – CD
Prescriptions records 2018

Andy Falkous ne s'arrête donc jamais. Nuance – The Musical est le cinquième album en cinq ans de Christian Fitness. Insatiable meneur de >>
publié le 21 juin 2018
Lace
Human Condition – LP
Funeral Party records 2018

Leader of the gang tatoué dans les poils, l'insert de Human Condition annonce la couleur. Le premier album de Lace, groupe de Houston, n'est >>
publié le 20 juin 2018
Come Holy Spirit
Asters And Disasters – LP
Water Wing records 2018

Troisième album pour Come Holy Spirit, groupe de Pittsburgh mais dont les influences se situent de l'autre coté de l'Atlantique, chez cette >>
publié le 19 juin 2018
Gerda
Black Queer – LP
Shove, Sonatine, Wallace... records 2018

Cela a finit par arriver bien que rien ne soit inscrit dans le marbre. Gerda a sorti un album laissant sur sa faim, un album où le feu ne prend pas. >>
publié le 18 juin 2018
Blank Veins
From One Head – 12''
Killedbyanaxe records 2017

Les services Sanction & Châtiment de Perte & Fracas ont fini par craquer. Les quatre morceaux de From One Head sont connus. Ils sont sortis >>
publié le 17 juin 2018
Sediment Club
Stucco Thieves – LP
Wharf Cat records 2018

Sediment Club fête ses dix ans d'existence avec ce troisième album (quatre si on compte le split avec Guerilla Toss) et le moins qu'on puisse dire, >>
publié le 16 juin 2018
The Channels
Double Negative – LP
Drop Medium 2018


Venant du label new-yorkais Drop Medium qui nous a déjà donné Shimmer, Pucker Up ou Dog et avec Ian Kovac, ex-Guerilla Toss (et qui a une >>
publié le 14 juin 2018
Haunted Horses
Cold Medicine – 8''
Void Assault records 2018

Après avoir annoncé son retour d'entre les morts avec la cassette Come l'année dernière, le duo de Seattle continue avec Cold Medicine sur un >>
publié le 13 juin 2018
Caramuerto
Humo y Espejos – LP
Magia Roja 2018


Une pochette très marquée par Salvador Dali (et oeuvre de Aina Climente). Un titre d'album, de la fumée et des miroirs, en référence à un tour >>
publié le 12 juin 2018
Plax
Clean Feeling – LP
Super Secret records 2017

Plax, une belle bande de punks d'Austin plus tout jeunes qui ont mis tout le savoir-faire de leurs autres groupes au service d'un nouveau >>
Bambara
Shadow On Everything – LP
Wharf Cat records 2018

La meute court à l'aveugle dans le noir. Personne ne sait si elle fuit un danger ou si elle passe à l'attaque. Les images sont toutes noyées >>
publié le 10 juin 2018
Mange Ferraille
s/t LP
Poutrage/Tendresse/A Tant Rêver Du Roi 2017

Mange Ferraille te ferait bouffer n'importe quoi. Des boulons, du béton et surtout des titres répétitifs à n'en plus finir et très longs, vu qu'il faut de >>
Louis Minus XVI
De Anima – LP
Tandori, Poutrage, Becoq, L'étourneur... 2017

Le fait de toujours retrouver Louis Minus XVI, groupe tendance free-jazz, sur des labels connotés rock et noise n'est pas un hasard. Parce >>
Tendinite
EP – 10''
Araki/Fuck a Duck/Poutrage records 2018


A priori, pas de quoi provoquer un torticolis à l'écoute de Tendinite, pas de quoi se retourner soudainement sur son passage, esbaudi par >>

>> next








Dernière mise à jour du site | last update :: 13/07/2018
<07|06|2018>
Mettez un peu de Coke dans votre vie. Leur premier enregistrement dans la vie est une modeste cassette cinq titres répondant au nom de EP. Et ce groupe californien possède déjà de quoi vous retourner la tête sans problème.


The Art of Losing (+)
The Crownhate Ruin
Until The Eagle Grins - CD
Dischord records 1996

The Crownhate Ruin/Karate
split 7''
Art Monk Construction records records 1996

[publié le 13 juillet 2018]



Comme Hoover, The Crownhate Ruin n'a sorti qu'un seul album. Mais quel album ! Until The Eagle Grins est une des toutes meilleures sorties de Dischord. Au même titre que The Lurid Traversal Of Route 7. Au même titre que tous les premiers disques de Fugazi. Dans le haut du panier de la catégorie post-hardcore. Après trois singles en 95 dont le dernier, Intermediate, est intégralement repris sur l'album, The Crownhate Ruin enchaîne avec dix titres de très grande classe. The Crownhate Ruin s'est formé deux mois après la fin de Hoover et une tournée américaine lors de laquelle Hoover avait joué de nombreux nouveaux morceaux qui n'ont hélas jamais été enregistrés. Mais les fans n'ont pas tardé à reprendre le fil. Un climat plus sombre, plus tendu mais un talent identique pour accoucher de morceaux immenses à la dynamique subjuguante. C'est sec, percutant et en même temps complexe. Ambitieux au niveau des structures et pourtant si limpide. Des passages batterie-basse qui laissent sur le cul (Stretched Too Thin par exemple) alors que d'autres vous arrachent des larmes comme sur In The Four Years To Come avec le chant de Erskine. Ou celui de McRedmond vu que le bassiste et le guitariste se partagent le micro entre cris intenses ou un chant-parlé plus attristé, au bord du gouffre. A l'instar des huit minutes du magnifique Tornado Season Finale, le trio évolue sur une corde raide entre fulgurances directes, abruptes et passages hypnotiques, mélodiques, répétitifs. Un équilibre parfait entre différentes tonalités, des coups d'arrêt brusques et des explosions lumineuses, une intensité crescendo et des moments en apesanteur qui ne durent jamais assez longtemps tellement c'est beau là-dedans. Until The Eagle Grins, l'impression que cet album vient juste de sortir. Toujours aussi énorme.

:: download until the eagle grims CD

info : 33 rpm, 1 insert with lyrics + 1 promo label insert. Joseph P. McRedmond - guitar, Vin Novara - drums,
Frederick T. Erskine - bass. Recorded october 1995 at WGNS Studio by Geoff Turner. Art and layout - Jeff Mueller & The Crownhate Ruin.







Pour conclure la courte saga de The Crownhate Ruin, un split single en compagnie de Karate, un groupe dont je n'ai jamais apprécié les acrobaties. Trop pop-indie, trop gentil, trop précieux. Il faudrait sans doute que je réécoute un de leur très nombreux albums d'une discographie riche de sept album entre 1995 et 2007 parce que ce Cherry Coke n'est pas si mauvais que ça mais l'ancien groupe de Gavin McCarthy, l'actuel batteur de E, me laisse de marbre. Par contre, l'inédit Visit From Mars de The Crownhate Ruin est une nouvelle fois impeccable de tension avec un trio ne lésinant pas sur la puissance et la lourdeur.
Après la fin de The Crownhate Ruin, les membres évolueront dans différents projets mais le plus marquant reste June Of 44 avec Erskine qui y fera encore des merveilles avec sa basse.


:: download split 7''

info : The Crownhate Ruin is Fred, Joe, and Vin. Karate isEamonn, Gavin, and Geoff. Art by Soung Wiser. Graphics by
Eric Astor. Mastering by masterwork. Both songs were recorded by Juan Carrera, spring 1995.

 
The Crownhate Ruin
A Primer - 7''
T.C. Ruin records 1995

Elementary - 7''
T.C. Ruin records 1995

Intermediate - 7''
Dischord/T.C. Ruin records 1995

[publié le 06 juillet 2018]



The Art of Losing vous a déjà parlé de Regulator Watts, Abilene et Hoover sans aucun souci d'ordre chronologique. Il est donc normal de terminer la boucle avec The Crownhate Ruin (bien que les membres de tous ces groupes ont bien d'autres projets à leur actif). Mais musicalement, ces quatre groupes ont une esthétique musicale très proche. L'un ne va pas sans l'autre. Surtout quand on compare Hoover et The Crownhate Ruin. Après la fin de Hoover, Fred Erskine (basse/chant) et Joseph McRedmond (guitare/chant) ont tout de suite formé un nouveau groupe avec le batteur Vin Novara (qui jouait avec 1.6 Band). De quoi contenter tous les fans qui ont pleuré la fin prématurée de Hoover. Ce premier single A Primer navigue vraiment sur des territoires identiques. C'est plus sec, sobre et dépouillé que le hardcore émotionnel de Hoover mais toujours la grande classe en filigrane. Les trois titres de A Primer claquent. Last Place In Triage est franchement énervé et les deux autres, Present To President et My Country Getaway montrent que vingt ans plus tôt, le gouvernement de leur cher pays et son fonctionnement inspiraient déjà beaucoup les punks.
En plus, les morceaux de A Primer ne sont jamais apparus sur le seul album de The Crownhate Ruin. Ce qui est encore plus classe.

:: download a primer 7''

info : 33 rpm, 1 insert with lyrics. Recorded by Juan L. Carrera at the Pirate House, 11/94. Sailor sketch by Kurt Werth.





Second single de The Crownhate Ruin, toujours en 1995 et sur leur propre label, T.C. Ruin, Elementary présente deux titres. Un trio à l'écriture resserrée, puissamment concentrée, une rythmique aussi imperturbable que méchamment entraînante avec l'explosion finale sur Lesson In Thread qui emporte tout sur son passage. Quant à Pioneers, il développe des saveurs plus en relief pendant six minutes représentant l'essence même du hardcore de Dischord et de Washington DC, cette sourde tension, une élégance âpre, un groove de dingue et une rage qui ne fait pas mine de se manifester quand il faut lâcher la bride.
En plus, les morceaux de Elementary ne sont jamais apparus sur le seul album de The Crownhate Ruin. Ce qui est encore plus classe.

:: download elementary 7''

info : 33 rpm.
The Crownhate Ruin : Frederick T. Erskine, Joseph P. McRedmond, Vin Novara. Recorded by Juan L. Carrera at the Pirate House, 11/95.






Le troisième single de The Crownhate Ruin publié en 1995 présente un intérêt moindre que les deux précédents. Pas pour des raisons musicales mais parce que Better Still If They Don't Know et Every Minute's Sucker sont présents à l'identique sur l'album Until The Eagle Grins dont il sera question plus tard. On l'a donc quand même mis pour la photo et parce qu'on ne met jamais trop de The Crownhate Ruin dans sa vie.

:: download intermediate 7''

info : 33 rpm. The Crownhate Ruin : Frederick T. Erskine, Joseph P. McRedmond, Vin Novara. Recorded by Geoff Turner at WGNS 10/95.


 
Melt
Delusion - 7''
Prohibited records 1996

[publié le 29 juin 2018]



Melt, un groupe français dont l'adresse se situait à Arras. Mais il aurait pu venir de Washington DC qu'on y aurait vu qu du feu. Melt, c'était la réponse française à Hoover ou Crownhate Ruin. Pas étonnant donc de les voir sur le label des mecs de Prohibition. C'était fait avec une incroyable classe, beaucoup de talent et une trompette qui faisait décoller. Le morceau principal en face A se nomme Delusion. Une mixture parfaite d'agressivité, d'émotions comme le hardcore savait si bien en procurer à cette époque dans le sillage de Fugazi, de riffs qui fusent, d'arpèges étincelants, groove tout en souplesse, caisse claire qui claque, six minutes de montagnes russes. Et quand la trompette apparaît, tu peux éteindre la lumière, ça continue de briller. Face B, deux morceaux. Le court instrumental 45° et West Soulcase, là encore, finement racé, finement mordant. Le seul problème de ce disque, c'est qu'il est le seul de la discographie de Melt. Vu en 1996 aux Tontons Flingueurs (Rennes) avec Hammerhead si la mémoire ne dit pas de conneries, ces gars là avaient une pleine besace d'excellents morceaux mais on a eu le droit qu'à ce single. C'est déjà pas mal !

:: download Melt 7''

info : 33 rpm. All songs recorded and mixed at studios des variétés. May '96. Engineered by Jean Pierre. Produced by Nicolas Laureau.


>> next