Dernières chroniques | Last reviews
publié le 24 février 2024 publié le 20 février 2024
All Structures Align
Cut The Engines
Dug
You Make Me Sad
publié le 19 février 2024 publié le 18 février 2024
Yatsu
It Can’t Happen Here
The Tunnel
Shudder
publié le 16 février 2024 publié le 14 février 2024
Noj
Waxing Moon
Slavian
Bruxism
publié le 13 février 2024 publié le 12 février 2024
Hit Bargain
A Dog A Deer A Seal
Mossaï Mossaï
Faces
publié le 10 février 2024 publié le 08 février 2024
Girls In Synthesis
Die Leere
Day Job
The Auger
publié le 07 février 2024 publié le 06 février 2024
The God Eaters
American Country Gold /
Fading Horizons
Bedtimemagic
Between The Sheets /
Sleep Together
publié le 03 février 2024 publié le 01 février 2024
Collate
Generative Systems
Tube Alloys
Magnetic Point
publié le 31 janvier 2024 publié le 30 janvier 2024
Torpor
Abscission
Modern Technology
Conditions Of Worth
publié le 27 janvier 2024 publié le 27 janvier 2024
Beige Palace
Making Sounds For Andy
Grub Nap
God Pile
publié le 24 janvier 2024 publié le 23 janvier 2024
Eye Flys
s/t
Nyos
Waterfall Cave Fantasy, Forever
>> next
The Art of Self-Defense
Suntouch House / Laugh To Myself
Après Demonstration, un premier CDEP en septembre 2022, Suntouch House revient avec Laugh To Myself. Quatre titres à nouveau qui ne donnent pourtant pas envie de rigoler et encore moins de leurs propres tronches. Avec des membres de Colonial Wound et Yashira, c'est le genre de hardcore-noise atomisant toutes volontés de moquerie et de légèreté. Lignée Deadguy et compagnie, on sait où on met les pieds mais on est entre de très bonnes mains.
[publié le 24 février 2024]

Sundowner / Asbestos Tiles
Sundowner. On a vu coucher de soleil plus romantique. Un nouveau trio canadien (Toronto) qui envoie son noise-rock dans les cordes, le lamine et inflige une magnifique branlée. C'est le gros son sans les muscles (surtout comparé à leur premier enregistrement un an auparavant où il fallait quasi tendre l'oreille pour s'apercevoir que yavait de la vie là-dedans), de la basse qui charcute, de l'abrasion instantanée, un minimum de calcul et un maximum de matraquage/saccage pour roucouler de plaisir devant telle décharge jouissive. Asbestos Tiles, cinq titres édités sur une cassette qui les mettent direct en orbite sur la planète noise.
[publié le 21 février 2024]

Black Tape / Anti-Materiel EP
Black Tape, c'est l'Angleterre (Wolverhampton) mais le premier réflexe, c'est de penser à Seattle et Nirvana avec le premier morceau qui ne s'appelle pas Tastes Like White Spirit par hasard. L'humour anglais à son top. Une compo clin d'oeil qui n'est cependant pas une reprise même si ça y ressemble fortement. Juste une indication d'un enregistrement cinq titres se démarquant ensuite, bien que cet esprit grunge/fil rouge perdure, parce que Black Tape rajoute un esprit noise et rageur largement plus prononcé. Ça ne fait pas dans la dentelle, ça martèle sévère, ça vibre de partout et ça fait un bien dingue. Après un premier album tout aussi numérique et recommandable en février 2023, Black Tape confirme que c'est le pied. Gauche de préférence. Ça porte chance parait-il.
[publié le 18 février 2024]

Marvin's Revenge / VR Porn
Après une série de EPs tous virtuels depuis 2020, Marvin's Revenge confirme avec VR Porn qu'il semble prendre la bonne tangente. Quatre titres de plus en plus noise, puissants, denses, tapageurs et agressifs. Le trio anglais de Nottingham abandonne toutes idées de légèreté et de gimmicks plus faciles entendus auparavant pour plonger dans les affres tourmentés et sombres de morceaux prenant de la consistance à l'instar des plus longs VR Porn et Wealth sans se départir d'accroches rythmiques et de riffs furieusement prenants et d'un chant très abrasif. De bonne augure pour la suite.
[publié le 17 février 2024]

Docents / Substance - Laser Image
Docents ne tarde pas à donner de ses nouvelles après le sublime album Figure Study. Deux nouvelles offrandes du groupe new-yorkais qui étale toute sa science du noise-rock et son approche diversifiée avec une classe intacte. Avec des cascades de guitares électrisantes sur Substance ou avec plus de mélancolie et de pesanteur sur Laser Image, morceau qui finit par repartir de plus belle dans une éclatante gerbe dissonantes alors qu'on croyait que la lumière s'était éteinte. Docents marque encore de précieux points.
[publié le 10 février 2024]

>> next
 
The Art of Losing (+)
Headbutt
Raindrop Live in Rennes - CD
Radiowave records 2015
[publié le 14 février 2024]



Cadeau bonus de la longue série consacrée à Headbutt. Vous croyez que c’est fini mais non, il reste toujours un enregistrement des Anglais sous le coude. Et pas n’importe lequel. Un enregistrement live, à la maison, à Rennes, aux Tontons Flingueurs (et pas Ton Tons en deux mots comme indiqué sur le CD), le 22 mai 1997 ressorti des archives en 2015 par Radiowave recordings, soient douze titres gravés pour l’éternité de cette date mémorable dont on vous dit plus sur cette chronique lors de la sortie de ce digipack. Plus trois morceaux démos datant de 1997. Il reste encore quelques titres égarés sur d’obscures compilations et autres menues broutilles mais juré, craché, cette fois-ci, c’est bel et bien terminé. Longue vie à Headbutt.

:: download Raindrop CD

info : Keith Goldhanger: Bass/Vocals. Ashley Davies: Bass/Floor tom (12). Kirsten Reynolds: Stand up drums. Lewis Richardson: Stand up drums. Chris P: Stand up drums (13,14,15). Recorded at Les Ton Ton Flingueurs 22 05 97.

 
Headbutt/Splintered
Split - CDEP
Noiseville records 1992
Headbutt/Mercury 4°F
Split - 7''
Project D.A.R.K. records 1996
Headbutt
Danger Ice - 10''
Petty Bourgeois Broadcasts records 1996
Fuelled Up And Ready To Burn - 7''
Suggestion records 1996

[publié le 11 février 2024]



Suite et fin des aventures discographiques de Headbutt. Encore une fois mais c’est la dernière, on ne va pas s’appesantir sur les détails de ces disques puisque ça déjà été fait ici. Le premier de cette nouvelle salve, c’est un split CD entre Headbutt et Splintered en 1992. Headbutt présente deux titres live, Pindrop A.K.A. qui a l’avantage d’être un inédit, sauvage et qui rend sourd comme les autres morceaux du groupe et Fat Elvis (Mudbath) dont la version studio était sorti l’année précédente sur un single. Mais sans la mention Mudbath à la fin parce là, c’est effectivement bain de boue auditif pour tout le monde pendant plus de huit minutes et c’est ça qu’est bon. Si vous êtes un grand malade, n’hésitez surtout pas à prolonger le plaisir avec les deux titres de Splintered, Skin Shift et Nail Fetish.

:: download split CD

info : Headbutt : bass: Ashley/Keith (vocals)/Richard. Metal: Jason/Stefx. Live engineer: Tax-D. Live sound: Nick Page. Sorted out: Kilburn Airwave 6th May 1991. Splintered : Skin Shift: Paul Dudeney - drums. Richard Johnson - voices. James Machin - gtrs. Paul Wright - bass. Nail Fetish : P.D. - drums/keyboard. R.J. - voice/keyboard. J.M. - keyboard. P.W. - keyboard. Recorded @ Elsewhere Studios, 1991.





De 1992, on saute directement à 1996. Un autre split mais en version vinyle et single avec les Suisses de Mercury 4°F suite à une tournée la même année qui avait vu les deux groupes saccager les routes européennes. Ils avaient remis ça en 97 pour notamment une date à Rennes. Le titre présenté par Headbutt est un pur inédit qui ne se retrouvera pas sur la compilation Shower Curtain, il s’appelle Amen et c’est vrai qu’on est bien d’accord, Headbutt est dingue. Car quand la troupe londonienne faisait court et n’étalait pas ses stridences percussives au-delà des cinq minutes, elle ne faisait également pas le voyage pour rien et brûlait tout sans remord.

:: download split 7''

info : 1 insert. Headbutt's side 45rpm. Mercury 4°F's side 33 rpm. Keith Goldhanger: bass, vocals, artificial drums, bubble wrap. Ashley Davies: bass, tapes and loops, bubble wrap. Kirsten Marvellous: 8 by 4 steel sheet, drinking, sewing machine. Bubble wrap. Lewis Pasta: chip tray, chain, read by big bubble wrap. Recorded and mixed: Blam Kings Cross London 28/7/96 & 7/8/96. Mercury 4°F : Recorded 3-4/8/96, Schweinesound, Luzern. Engineered by Dr. Schmidt. Mixed by Cometo. Flatman-vocals/guitar. Chris T.E.E.-guitar/scream. Judyindisguise-monster bass. Rolle-drums/percussion. With special appearance of the pygmies of the ituri forest.





Toujours en 96, Headbutt se lie avec un label suisse car comme le groupe le disait à l’époque, il suffisait de leur demander gentiment pour sortir un disque et il ne répondait jamais non ayant toujours un morceau sous le coude à proposer. Et là, c’est cinq titres que Headbutt couche sur un beau 10’’ du nom de Danger Ice. Car la glace, ça glisse. Et ne comptez pas sur Headbutt pour vous rattraper. Quasi trente minutes de tout ce qui a fait la grandeur, la folie et le bonheur des ORL avec surplus de tapes, loops au milieu du fatras des habituelles basses, brutales percussions et douce mélopée vocale de Keith Goldhanger.

:: download danger ice 10''

info : 33 rpm. Keith Goldhanger: bass, vocals, drum machine. Ashley Davies: bass, percussion, tapes and loops. Kirsten Marvellous: bass, percussion. Lewis Pasta: percussion, sheep (assisted by Roger The Studio Boy). Chris P.: bass, percussion. Simon Last: bass, music box. Recorded: Blam, King's cross, London 29/7/96, Autonomes Zentrum, Aachen 27/7/95 + 14/5/96, Satanic Lodge, Kilburn, London 8/8/96. Engineers: Graham Jules (Blam), Michael Hohendorf and Frank Bolz and Ashley Davies (Satanic Lodge).





Fuelled Up And Ready To Burn et son autre face au nom exotique Dhariah Ynohya est le dernier de la longue série de singles publiés par Headbutt. Nous sommes toujours en 96, année faste pour Headbutt et Fuelled Up And Ready To Burn est un digne rejeton de cette époque lignée. Un titre furieux toujours aussi incandescent. Quand à l’autre face, c’est pour danser. Éternellement. Pour être tout à fait exacte, Headbutt a laissé un autre morceau sur un single. C’était pour un split en 1998 pour la série Erase Yer Head en compagnie de Kepone, Ed Hall et Beamtrap. Mais tout avait déjà été raconté par .

:: download fuelled up and ready to burn 7''

info : 33 rpm, 1 insert + 1 promo label insert. Keith Goldhanger: vocals, machine gun drum, plinking and bass rackets. Ashley Davies: rhythmic bass, spaceship bass, tapes, loops. Lewis Pasta: heavy cymbalism, kitchen tray, percussive rhythms, bass. Kirsten Marvellous: caroline boggis, rachael causer, all building site disturbances. Recorded and mixed at Blam King's Cross London 16-1-96 and 29-1-96. Engineer: Graham Jules. Dhariah Ynohya : all music played and generally messed about with Ashley Davies and Keith Goldhanger. Recorded and mixed at Blam Kings Cross London 22-11-95. Engineer; Graham Jules.

 
Headbutt
Song For Europe/Stomach Swab - 7''
Pigboy records 1991
Fat Elvis/Lipstick - 7''
Pigboy records 1991
White Cat/Flying Saucers Are Real/Randy/Babysick - 7''
Pigboy records 1992
Disillusioned/Facial Towtruck/Prayer - 7''
Fourth Dimension records 1994

[publié le 28 janvier 2024]



Perte & Fracas continue d’éplucher le catalogue très fourni de Heabutt avec un troisième volet centré cette fois-ci sur les singles. La compilation Shower Curtain en regroupait un certain nombre mais pas tous, loin de là. Headbutt avait publié des enregistrements pour la première fois en 1991. Deux singles et le premier comportait deux titres, Stomach Swab et Song For Europe. Et des Anglais qui font une chanson pour l’Europe, il faut le souligner. Même si ce morceau ressemblait à un immense et beau bordel. Un single qui a la particularité de ne comporter aucune rythmiques/percussions à part une boite à rythme. Pas de bidons, d’extincteur, de caddie, de machine à laver ou de cymbales cassées sur lesquels taper comme un sourd alors que c’est la marque de fabrique pour laquelle Headbutt va être réputé. Cela n’empêche pas le groupe se faire beaucoup de bruits avec trois basses, des samples, du piano et le chant de Keith Goldhanger. Seul Stefx crédité de nothing ne fait pas de bruit. Et encore. Pas le single le plus aisé pour aborder le monde extravagant de Headbutt pour deux titres portés sur les ambiances vénéneuses et industrielles mais on était prévenu, ce groupe allait être à part.

:: download Song For Europe 7''

info : 45 rpm. Headbutt and Barry Airwave; drum machine. Keith Goldhanger; Bass, Vocals. Ashley; Bass, Piano, Tapes, Am. Op.M.C.; Bass, Piano, Drill. Stefx; nothing. Done at Airwave, Kilburn Nov. 1990.





Le second single paru en 91 se nomme Fat Elvis/Lipstick. Les percussions font leur débarquement et Elvis peut trembler dans son cercueil. Il l’aimait bien pourtant Elvis et le rock’n’roll. Comme déclaré à l’époque, Heabutt n’hésitait pas à dire qu’ils étaient un groupe de punk-rock. Nous avons plus de points communs avec Elvis Presley qu'avec Skullflower ou Ministry. C’est un point de vue. Que Headbutt envoie valdinguer à grands coups de massue sur des bidons d’huile vides qui pourraient bien prendre feu sous la violence de l’impact, notamment sur Lipstick, premier titre marquant de leur répertoire. Rythmique tribale imparable, percussions métalliques en tout genre, trois basses, le chant toujours énorme de Keith Goldhanger et Headbutt décolle dans la vraie vie.

:: download Fat Elvis 7''

info : 45 rpm. Keith-bass, vocals, drum machine. Ashley-bass, tapes. Simon-bass. Jason-Excalibur, oil drum, fire extinguisher, broken cymbals, chrome dome, ducting, shopping trolley. Stefx-washing machine, floortom, broken cymbals, gas bottle top,, dustbin, metal sheets. Done at Falconer Studios, Camden and at home. 16/07/91 & 30/08/91. Engineer: Andy Hope.





En 1992, Headbutt double la mise en affichant non pas deux mais quatre morceaux sur un single toujours publié par Pigboy records, un sous-label de Vinyl Solution (Fudge Tunnel, Mega City 4). Stefx n’est plus crédité de nothing et a sorti la bouteille de gaz, la poubelle et les tôles métalliques. Avec la cloche à glace, le ventilateur électrique, des canalisations et autres attirails du bricoleur du dimanche, vous pouvez être sûrs que les Flying Saucers Are Real et autres mirages d’ordre sonore parce qu’on sait plus très bien ce qu’on entend et que les hallucinations auditives pleuvent. Le son n’est pas toujours à la hauteur, ce qui était un peu le cadet des soucis de Headbutt. Comme ils l’écriront sur le single suivant : No overdubs, no effects, no money. Là encore, n’hésitez pas à retourner sur cette page pour lire plus de détails croustillants sur ces singles.

:: download White Cat 7''

info : 45 rpm, white vinyl. Keith - bass, vocals, samples. Ashley - bass, piano, vocals, electric fan, tambourine. Simon - bass, vocals, electric fan. Jason - oil drum, fire extinguisher, broken cymbals, ducting, shopping trolley, ice bell, gas fire, vocals. Stefx - washing machine, floor tom, broken cymbals, gas bottle top, dustbin, metal sheets. Recorded at Falconer Studios, Camden, 16/7/91 & 6+5/5/92. Mixed 17/6/92. Engineer & sterling chap: Andy Hope.





Pour la dernière levée de singles, on fait un bond de deux ans pour arriver en 1994 sur Fourth Dimension records. Le manque de moyens se fait sentir, la volonté d’améliorer tout ça aussi très certainement, le temps également car Headbutt of London enchaîne les sorties depuis 91. C’est leur huitième d’une année qui les verra sortir deux autres disques dont l’album Tiddles. On retrouve d’ailleurs Prayer sur le single dans une version légèrement différente parce que Headbutt était incapable de jouer deux fois un morceau exactement de la même façon. Et parce qu’il s’en foutait en plus. Pour Facial Towtruck, il est fortement conseillé d’augmenter le volume car ce titre vaut le détour (il en existe une version plus conséquente sur Solvent Bass Product). Quant à l’autre face, Disillusioned s’étale sur plus de huit minutes. Un live avec de la cithare dedans et des noms de membres dont on n’avait jamais entendu parler dans Headbutt et dont on n’entendra plus parler également après (Alex Kasiek, Salman Gita ou Crispy Isleworth). C’est rude mais c’est bon.

:: download Disillusioned 7''

info : 33 rpm, 2 inserts (band + label). Facial Towtruck/Prayer : Keith Goldhanger: bass/vocals. Crispy Isleworth: bass. Simon Badhabits: bass. Mad Jym: floor tom, snare, revetted cymbal, dexion, effects, beer. Ashley Littlemore: floor tom, cooker top dustbin lid, broken cymbals. Elvina: asleep. Stefx: M.I.A. Recorded at The Premises, Hackney 18/12/93. Engineered by Ashley. No overdubs, no effects, no money. Disillusioned
: Keith Goldhanger: bass/vocals. Ashley Littlemore: bass. Simon Badhabits: bass. Mad Jym: floor tom, snare, revetted cymbal, dexion, effects. Alex Kasiek: filing cabinet, metal "A", dustbin, fire extinguisher. Salman Gita: sitar. Elvina: worked late. Stefx: M.I.A. Recorded live at Club Sate, Brixton 16/12/93 by The D.O.R. mobile recording facility (Martin and a dat machine).

 
Headbutt
Solvent Bassed Product - CD
Suggestion records 1998
Shower Curtain - CD
Totem International records 1996
[publié le 21 janvier 2024]



Second volet consacré à la vie trépidante de Headbutt. Après les deux premiers albums Pissing Down et Tiddles, le collectif londonien publie en 1998 Solvent Bassed Product (jamais sorti en vinyle), son troisième et ultime album. C’est le disque de Headbutt le mieux produit (dont une partie a été enregistré dans feu le studio Amanita au Pays Basque) sans dénaturer le son et la sauvagerie naturelle d’un groupe pire qu’un ouragan. Surtout quand Keith Goldhanger ouvre la bouche et hurle tout ce qu’il peut. Jamais compris comment il faisait. Une puissance et une rage phénoménales sans avoir l’air de forcer, sans que ça perce les tympans et qu’il module parfaitement avec un chant plus parlé, chuchoté, angoissant. Solvent Bassed Product est aussi un disque varié dans sa démesure. Tout le détail figure sur cette page mais entre les onze minutes orgiaques de Editorial et le mix dub des sept minutes de Birdhead Revisited, il existe tout un monde cinglé de bruits et de folie dans lequel Headbutt avait su s’engouffrer pour donner le meilleur de lui même. C’est aussi sur cet album que Lewis Pasta, batteur de Headcleaner, peut se donner sans compter tout comme Kirsten Marvellous qui porte très bien son pseudo. Et si vous voulez vous taper la tête contre un mur, écoutez le titre caché consistant en un sample saturé de No crié à pleins poumons par Keith Goldhanger et tournant en boucle pendant plus de quatre minutes. C’était une excellente manière de dire adieu.

:: download solvent bassed product CD

info : Keith Goldhanger - vocals, bass, drum machine, big pants. Lewis Pasta - percussion, metal, bass, fashionable pants. Ashley Davies - bass, metal, daft sample ideas, mono pants. Kirsten Marvellous - percussion, metal, bass, multiple organs, romania boys pants. Mad Jym - percussion, bird noises, sampling devices, pants... (what pants?). Recorded at the studio, Brixton 24/4/97 / Amanita Studio, Urcuray 25/5/97 / Blam Studios, Kings X 29/7/96, 9/5/97, 15/8/97 / Purple Studios Le Wisham 31/1/97 - Mixed at Blam 7/8/96 - 29/8/97. Amanita 26/5/97. Jyms Studio 20/8/97. All DTP by Deliria Art Outfitters.







Deux ans avant Solvent Bassed Product et comme un mauvais présage, Headbutt avait sorti une compilation, Shower Curtain. Des titres de singles dont l’inégalable Tapet qui reste un de leur tout meilleur morceau, des compos disséminées sur d’obscures compilations, des remixes dont celui hélas très dispensable du pyramidale Tchaikovsky dont cette version II n’atteint pas la hauteur de l’original. Et des inédits aussi pas trop mal. Tout a déjà été raconté toujours sur cette même damnée page mais si vous voulez faire vraiment faire le tour du propriétaire et en prendre plein la gueule avec des hauts et des bas pendant soixante-treize minutes et dix-sept titres, c’est douche obligatoire avec Shower Curtain.

:: download shower curtain CD

info : Headbutt 1990-1995 : Keith Goldhanger, Ashley Davies, Richard Gallon, Stef X, Jason Cook, Simon Last, Mad Jym, Elvina Flower, Chris P, Elmer Thudd, Kirsten Marvellous, Lewis Pasta. This album was compiled at The Alien Research Lab, Clerkenwell, London during a hectic November 1995 by Keith Goldhanger and Ashley Davies.

 
Headbutt
Pissing Down - LP
Pigboy records 1993
Tiddles - LP
Dirter Promotions records 1994
[publié le 14 janvier 2024]



Il ne reste plus grand-chose de Headbutt sur les internets. Surtout en matière de son. La page Oldies consacrée au groupe anglais est toujours présente mais avec la bande-son, c’est encore mieux. Perte & Fracas ayant décidé d’œuvrer pour la sauvegarde du patrimoine mondial de la noise, le répertoire de Headbutt va passer à la moulinette de la dématérialisation. Commençons par les longs formats. Pas si long que ça concernant Pissing Down. Après une série de singles, Headbutt rallongeait le tir mais avec six morceaux uniquement tapant tout de même dans les vingt-cinq minutes. Et surtout surprenait son monde. Headbutt, c’était de l’indus-rock-noise fracassant tous les bidons et pièces de métaux se trouvant dans son environnement avec des basses comme des enclumes et des hurlements de trépanés. Les six titres de Pissing Down sont étrangement calmes et modérés. On sent bien à plusieurs reprises que ça bouillonne dans le fond comme avec Keith Goldhanger qui tente de faire entendre son cri sur Duffel Bag mais c’est largement étouffé, laissant toute la place à l’invitée de luxe Lenie Mets, alias Leslie Rankine (Silverfish) d’égrener tranquillement sa jolie mélodie vocale. Les samples et les grouillements grinçants de Through The Slides sont également particulièrement angoissants. Adding Insult augmente la pression mais le rythme reste lent alors que Always Scrapping Shit est le passage le plus virulent. Mais si vous découvrez Headbutt avec ce disque, vous n’allez pas être secoué comme il se doit, pas comme avec les enregistrements précédents et suivants mais c’est une bonne entrée en matière, en douceur mais avec précaution, dans le monde malade de Headbutt.

:: download Pissing Down LP

info : 33 rpm. Keith Goldhanger: bass, drum machine, vocals. Ashley Davies: bass, samples, piano, bells. Simon Last: bass, samples. Jason Cook: scrap metal. Stefx: scrap metal, floor tom, bells. Lenie Mets: vocals on Duffel Bag. Recorded may/june 1992. Mixed july 1992 at Falconer Studios, Camden. Engineer: Andy Hope. Mastered at The Exchange by John Dent.





Le premier véritable album de Headbutt se nomme Tiddles. Et ne vous fiez pas au mignon petit chat de la pochette. Tiddles est une vraie bête féroce. Headbutt remet les pendules (de la Tower Bridge) à l’heure. Toute la magnificence du collectif londonien, sa folie, sa hargne, ses basses, ses bidons, ses samples, ses bruitages, ses chants de damnés sont au rendez-vous. Avec Tchaikovsky trônant au-dessus de la mêlée du haut de ses 7 minutes 48 dantesques (avec Mouse Patrol à quasi égalité) et le chant de Keith Goldhanger dont je ne me remets toujours pas et qui aurait dû s’appeler Keith Golden Voice (et superbement symbolisé par une photo du livret). On ne va pas refaire l’histoire d’un album qui a déjà été détaillé sur cette page mais si vous voulez savoir à quoi ressemble Headbutt, quelle est la substantifique moelle de ce groupe londonien comparé à toute la crème noise-indus mais qui était furieusement unique et qui, de ses propres dires, préférait être rapprocher de Elvis Presley plutôt que Ministry, Tiddles est l’album incontournable.

:: download Tiddles LP

info : 33 rpm, 1 insert photocopy sheet + CD 14-pages inlay. Keith Goldhanger: bass, vocals, CB blues, distortions, cough mixture. Ashley Davies: bass, temper, irritating noises, chocolate biscuits. Simon Last: bass, disharmonics, brie, electricuting speaker. Chris P: bass, paracetamol, samples, swaying. Mad Jym: floor tom, snare, dexion, fire extinguisher, effects, radioactive petrol tank, tiny cymbal, tgu samples, powdered vegan horn. Elmer Thudd: floor tom, deck chair cymbal, mythical nessun dorma sticks. Elvina Flower: floor tom, snare, broken cymbal, dustbin lid, chain, boys, sweets, puppies. Recorded - The Square, Harlow 3.4.94. Mixed - Vons, Holloway 8 & 10.7.94 and Blam. Productions, Kings Cross 24.7.94. Edited - Sandy's, Holloway 25.7.94. Irene Fillary, Mark Benney, Jacqui Bracey, Helen Montgomery, John Allcock - photograpy. Page 84 - photograph treatments. Chris P. - photomontages. Steve Pittis - manufacturing, layout, balding. Count Dubula/Headbutt - production. Anthony Chapman - engineering (The Square). Nick Page - engineering (Vons). Graham Jules - engineering (Blam). Headbutt - artwork/layout, unusable photos, little pieces of paper.









>> older posts