Dernières chroniques | Recent reviews
publié le 26 novembre 2022 publié le 24 novembre 2022
Meat Wave
Malign Hex
Wailin Storms
The Silver Snake Unfolds
publié le 21 novembre 2022 publié le 21 novembre 2022
À Terre
Traversée
Old Time Relijun
Musicking
publié le 17 novembre 2022 publié le 16 novembre 2022
Daddy’s Boy
Great News!
Cheval De Frise
s/t
publié le 15 novembre 2022 publié le 12 novembre 2022
Party Dozen
The Real Work
Doom Beach
Copperhead
publié le 11 novembre 2022 publié le 10 novembre 2022
Birth Order
Farewell, Square Horse
City Of Caterpillar
Mystic Sisters
publié le 08 novembre 2022 publié le 06 novembre 2022
Pinch Points
Process
Clamm
Care
publié le 05 novembre 2022 publié le 04 novembre 2022
Green/Blue
Offering
Paper Thin
Worry 7’’
Wolfhounds
Bright And Guilty
publié le 29 octobre 2022 publié le 26 octobre 2022
Lincoln
Repair And Reward
KEN Mode
Null
publié le 24 octobre 2022 publié le 20 octobre 2022
Schleu
Lying In The Wrong Coffin
Heir Traffic
No Hearth
publié le 18 octobre 2022 publié le 13 octobre 2022
Membrane
Beyond Your Beliefs
Huffduff
AI
>> next
The Art of Self-Defense
Chat Pile / Tenkiller Motion Picture Soundtrack
Chat Pile a écrit la bande-son du film Tenkiller (de Kara et Jeremy Choate, sorti le 18 novembre dernier sur une petite compagnie insignifiante qui distribue des colis pour passer le temps). Ne vous attendez pas à un God's Country, second épisode. Ou à du Chat Pile tout simplement. 17 vignettes sonores, très courtes, la plupart du temps instrumentales, qui ont l'odeur parfois de Chat Pile mais qui ne font que passer. On a même le droit à un pur morceau de country avec Lake Time (Mr. Rodan). Le seul vrai titre qui pourrait prétendre avoir sa place sur un vrai disque de Chat Pile, c'est Tenkiller, ultime compo de cinq minutes qui tient la route. Pour tout le reste, avec les images derrière, cette musique peut éventuellement s'avérer intéressante mais se procurer cette musique qui sortira plus tard sur vinyle n'apparaît vraiment pas judicieux.
[publié le 24 novembre 2022]

Naked Objects / Blue Sunlight Artificial Living
Cela fait un moment que l'on suit Naked Objects, un projet dont on ne sait quasi rien à part qu'il est localisé à Brooklyn. Groupe d'une seule personne ou non, Naked Objects se présente en tout cas comme un groupe post-punk et collectif dub. Des publications au compte-goutte très régulières sur leur bandcamp avec des visuels mystérieux et minimalistes, jamais aucune sortie physique mais pour Blue Sunlight Artificial Living, Naked Objects se dit prêt à presser un vinyle. Et ça serait une judicieuse idée tant cet enregistrement de huit titres est sûrement un regroupement de ce que le groupe a sorti de plus consistant. On n'ira pas à l'encontre de l'étiquette post-punk que Naked Objects s'est auto-affublé. Version Gang Of Four ou NOV3L en plus sec et dépouillé, plus noise parfois avec de superbes parties de basse (le dub n'est effectivement pas loin non plus) et un sens de l'écriture qui fait passer allègrement les influences tant chaque titre est très accrocheur. On attend donc le vinyle de pied ferme.
[publié le 22 novembre 2022]

Blacklisters / Leisure Centre
Blacklisters, même si c'est qu'un 4 titres, on prend tous les jours. Le groupe Anglais qui n'avait pas donné signe de vie depuis Fantastic Man revient avec Leisure Centre, modeste cassette publiée par Sad Tapes en Europe et Exploding In Sound aux USA. Et les bougres de Leeds sont très en forme et s'éclatent au Leisure Centre. Leur noise-rock franchit un nouveau pas dans la personnalisation, surtout avec l'ajout d'un saxophone en mode free, celui de Rob Mitchell, sur deux titres, Why Deny It? (qui ferait presque danser) et The Wrong Way Home. Et l'intégration est on ne peut plus jouissive. Je ne sais pas si c'est une piste pour le futur mais c'est tous les jours pour remettre ce cuivre zélé dans des compos par ailleurs toujours aussi fumantes.
[publié le 18 novembre 2022]

Dastard / Horselip

Dastard, nouveau groupe en provenance du Canada (Victoria) et ça va piquer fortement. Parce que c'est du noise-rock pointu, qui vrille la cervelle, l'explose en mille menus morceaux, acéré, aigu et ça fait un bien dingue. Horselip est leur premier album qui n'a l'air de sortir pour l'instant que sur leur bandcamp mais si vous aimez votre noise-rock écorché, puisant dans les meilleures sources du style en y apportant son lot d'accroches mélodiques hautement abrasives et servies sur un lit de fils barbelés, il ne faudrait surtout pas bouder ces excellents neuf titres de la part d'un trio très prometteur.
[publié le 16 novembre 2022]

Psychic Graveyard / Haunted By Your Bloodline
C'est pour fêter leur tournée commune avec les inusables Melt-Banana que Psychic Graveyard vient de publier via Deathbomb Arc records un inédit, Haunted By Your Bloodline. Tout ce qu'il faut pour vous rassasier d'une nouvelle lampée de noise glaçante et sanguinairement synthétique, ce qui ne veut strictement rien dire mais s'insérant parfaitement dans la lignée inconfortable de Veins Feel Strange.
[publié le 14 novembre 2022]

>> next
 
The Art of Losing (+)
Drunkdriver
Born Pregnant - LP
Parts Unknown records 2008

Knife Day/January 2nd - 7''

Fan Death records 2009

[publié le 27 novembre 2022]



Avant de s’afficher avec Uniform, Michael Berdan avait fait pire en terme d’agressions auditives. Il était le pilote de Drunkdriver. Sacré chauffard. On ne compte plus les morts après l’écoute de Born Pregnant, premier album du trio new-yorkais. Et les sourds. Avec également Kristy Greene à la guitare et Jeremy Villalobos à la batterie et Ben Greenberg aux manettes de l’enregistrement (et qui formera donc Uniform en 2014 avec Brendan), ce premier album était un terrible saccage sonore fait dans les règles de l’art. Greenberg s’était fait plaisir lui qui adore les sons crasseux. Il a rarement fait aussi bien en la matière. C’est plus de la bave, c’est de la rage débordant de partout. Une musique qui se bouffe elle-même les entrailles. Ne réglez pas le son, tout est normal, voulu pour niquer les tympans, saturations et niveaux outrageusement dans le rouge. Un trio chant-guitare-batterie qui éjecte avec une férocité peu commune toute la noirceur qu’il portait en lui. Punk, tellement punk, nihiliste, un cri primaire qui n’a pas faibli depuis 2008 et provoquant le même malaise qu’à l’époque.

:: download Born Pregnant LP

info : 33 rpm. Born Pregnant was recorded in november 2007 by Benjamin Greenberg at The Bulletproof Chinese. Mastered by Colin Marston at Menegroth, The Thousand Caves. All photography credit and thanks to Shawn Brackbill.






L’année suivante, Fan Death records publie un single avec deux inédits. Knife Day est un pur fantasme de serial-killer. Aucune pitié ne sera tolérée. Et avec le son moins crado que sur Born Pregnant, le riff de Greene et l’attaque de la batterie sont foudroyants. Quand le duo se met en branle au bout de douze secondes après un long râle de Brendan, c’est la foudre qui frappe. Là où Drunkdriver passe, l’asphalte ne repousse pas. Terrible morceau, un de leurs plus puissants. Sur l’autre face de ce vinyle d’un blanc immaculé, c’est à dire tout le contraire de la musique du trio, January 2nd est également du domaine de la furie car la foudre frappe toujours deux fois. Extrême noise-rock comme on a rarement fait.

:: download Knife Day 7''


info : 45 rpm, white vinyl.


 
Git Some
Cosmic Rock - LP
1-2-3-4 Go! records 2009

Loose Control - LP

Alternative Tentacles records 2010
Exhaustion = Feracity - 7''
Alternative Tentacles records 2012

[publié le 13 novembre 2022]



Git Some n’est pas le plus connu, le plus emblématique groupe de Alternative Tentacles. Le groupe de Denver comporte néanmoins deux noms plus familiers, Chuck French (guitare) et Neil Keener (basse) qui ont joué dans Planes Mistaken For Stars et désormais avec Wovenhand. Vous rajoutez Andrew Lindstrom (batterie) et Luke Fairchild (voix) et Git Some naissait sur les cendres de Planes Mistaken For Stars qui venait de se séparer. Alors dire qu’on entend du PMFS dans Git Some n’est sans doute pas totalement faux. Cependant, dans le premier album qui lui n’était pas sorti sur le label de Jello Biafra mais sur 1-2-3-4 Go ! records, on n’entend pas comme le suggère le titre chelou Cosmic Rock du krautrock ou du psychédélisme qui font danser des filles nues dans les prés. Git Some, en plus de cette approche punk-noise rocailleuse à la Planes Mistaken For Stars, insuffle aussi une approche à la Dead And Gone ou White Drugs, une basse noise jouant un rôle bien prépondérant et une bonne dose de rock’n’roll sale et sauvage. Ça peut donner de furieux titres ressemblant à des hymnes punk-noise torrides (Trixy Loves Misty, Wish Cigarette). Ça peut également donner des sueurs froides quand Chuck French taquine beaucoup trop ses six cordes et se lance à corps perdu dans le solo de la mort qui fait peur (Impending Zombie Apocalypse). Mais c’est quand Git Some ralentit le rythme, se fait plus lourd, fielleux et poignant qu’il devient encore plus marquant. Ce qui est le cas de That’s Just Eczema et surtout Time Bomb, dernier titre annonçant la suite, c’est à dire un second album encore plus mémorable bien que Cosmic Rock vaut déjà largement le déplacement.

:: download Cosmic Rock LP

info : 33 rpm, gatefold with printed inner sleeve. Git Some is: Chuck, Luke, Neil, Andrew. Cosmic Rock was recorded in the spring of 2008 at Room 9 in Denver with Mr. Andy Wild. Mixed by Andy, Joe Ramirez, and Git Some. Mastered by Bob Ferbrache. Layout by ol' Keener. Photos by Doug Bearn. Music by us, lyrics by Lucius Fairchild.








Jello Biafra a donc flairé le bon coup. Loose Control sort sur Alternative Tentacles en 2010 et Git Some augmente le niveau d’un cran. Autant pour la qualité de l’enregistrement encore plus noise, tumultueux, épais, percutant que pour les compos qui ravagent tout sur leur passage. Elles sont au nombre de treize et ça ne porte clairement pas malheur. Dead And Gone et donc évidemment les mythiques Creeps On Candy s’invitent au banquet. Git Some te fout la branlée à chaque titre. Des attaques noise et sauvagement rock’n’roll qui débarquent de partout, un fracas continuel avec une guitare qui arrose généreusement mais cette fois-ci, sans le solo qui vient tout gâcher. Le batteur est une brute tapant comme un sourd et dans tous les sens. Il n’arrête jamais et forme avec le bassiste une redoutable paire rythmique qui met le feu sans aucun état d’âme. Le chant de Fairchild est divinement revêche, mordant, éraillé sur les bords. Violent et orgasmique. Avec une vista énorme. Alors vous savez ce qu’il vous reste à faire si jamais Git Some vous était inconnu. Il n’est jamais trop tard pour se faire un nom, surtout avec ce Loose Control mais pas pour tout le monde.

:: download Loose Control LP

info : 33 rpm, 1 insert with lyrics. Git Some is: Andrew Lidstrom-drums. Neil Keener-bass. Chuck French-guitar. Luke Fairchild-vocals. Loose Control was recorded feb-april 2010 at Rhinoceropolis and the tremont house (rip) by: Joe Ramirez with Ian Douglas Moore, Xandy Whitesel, Andy Wild and gitsome. Mixed and mastered by: Bob Ferbrache.






Rayon single, Git Some en a sorti deux. Un split avec In The Red sur 1-2-3-4 Go ! records en 2007. Mais les deux titres, Time Bomb et Lick, Lick, Lick se retrouvent sur les deux albums. Par contre, en 2012, Git Some publie trois inédits sur Alternative Tentacles. A l’époque, c’est avec ce single que Git Some avait été découvert. Le futur et troisième album était attendu avec impatience. Il ne viendra jamais. Git Some termine donc sa courte carrière sur ces trois énormes titres qui font toujours leur effet. Entre les deux baffes de la face A et le plus ténébreux, mesuré et magnétique Accountability Starts With Me, Git Some s’offrait une sortie par la grande porte.

:: download Git Some 7''

info : 45 rpm. Recorded by Git Some and Clayton Counts. Mastered by Bob Ferbrache Jan. 2012.


 
Rapider Than Horsepower
Stage Fright, Stage Fright, This Is My Big Night - 2xLPs
Level Plane records 2003

[publié le 30 octobre 2022]



Un peu de légèreté et de déviances croustillantes dans ce monde brutal avec Rapider Than Horsepower. Pourtant, le pedigree de ce groupe ne présageait pas de telles dispositions. Avec Mike Anderson et Chris Saligoe, membres de Racebannon, groupe de noise maniaque et halluciné mais aussi Mike Dixon qui a beaucoup donné dans le registre du hardcore-screamo comme Usurp Synapse ou Rep Seki (avec également Saligoe et Josh Bonati, batteur de Rapider), ce n’était vraiment pas écrit d’avance que ce nouveau projet allait embrasser les terres savonneuses de US Maple, Polvo ou d’un indie-pop versatile aux mélodies régulièrement enjouées bien que de traviole. Rapider Than Horsepower possède une discographie assez fournie comme le 10’’ Rapider Than The World, le split LP avec Mae Shi et plusieurs singles. Mais le plat principal et fait d’arme résumant bien leur approche se nomme Stage Fright, Stage Fright, This Is My Big Night. A l’origine, deux albums publiés par Essay en 2003 uniquement en CD et regroupés sur un double-vinyle par Level Plane. Stage Fright, Stage Fright occupe les faces A et B. This Is My Big Night s’étale sur les faces C et D. Deux guitares, pas de basse, une batterie et le débit toujours particulier de Anderson mais tout de même moins bavard et possédé que chez Racebannon. Des samples de public applaudissant à tout rompre la performance de leurs poulains, un peu de violon qui couine, du piano épisodique et Rapider Than Horsepower offre une prestation diaboliquement décalée, singulière, entraînante, piquante, trépidante, biscornue, encore meilleure sur This Is My Big Night. Vingt-deux morceaux toujours aussi rafraîchissants après vingt années à sommeiller dans les méandres de l’underground.

:: download Rapider Than Horsepower 2xLPs

info : 33 rpm, 1 insert. Record one - Rapider Than Horsepower is : Chris Saligoe: Lead Guitar. Mike Dixon: Lead Guitar. Mike Anderson: Lead Vocals. Rob Smith: Lead Drums. Or shall we say ''percussion''? I mean, there are cymbals too. Props go to Josh Bonati, our old drummer. He actually played on most of these songs, the exceptions being Saddle Up! and Hey Fancy Pants, which Rob played the drums on. The songs were recorded by Mike Dixon and Josh Bonati, except Saddle Up! and Hey Fancy Pants; recorded by Mike Dixon at the recording facility which has come to be known as Hoosier Illusion. The songs were mixed by Mike D. The lyrics are by Mike Anderson. Record two: Rapider Than Horsepower is: Sal: Rhythm Guitar. Mike Dixon: Rhythm Guitar. Mike Anderson: Backup Vocals. Rob Smith: Backup Percussion. But this time there is no ''percussion''. It just confuses everything. A man named Josh Bonati was our old drummer and played on most of these songs. I mean Rob only played on ''especially if it helps you breathe'', and ''yeah right''. This was all recorded by Mike Dixon and Josh Bonati and a little place called Hoosier Illusion. The songs were mixed by Mike D. The lyrics are by Mike Anderson.

 
Bhang Dextro
Hedwig - 7''
Satan's Pimp records 1996

Rebecca, This Is A Seven Inch! - 7''

Common Cause records 1996
Record No. 5 - 7''
Rex Rotari records 1998

[publié le 17 octobre 2022]




Un tour du coté de l’Allemagne avec Bhang Dextro et un protagoniste bien connu des services noise-rock. Ralph Schaarschmidt, avant d’officier dans Trigger Cut ou Buzz Rodeo, a multiplié les expériences pour faire du bordel au sein de Tiger Shower Caps, Are We Electric ? et bien d’autres projets obscurs dont Bhang Dextro pour remonter à la préhistoire. Trois singles à leur compteur pour une période d’activité relativement courte, en gros de 1995 à 1998, en plein milieu des années 90 et Bhang Dextro résume très bien le son de cette époque qui doit autant à l’école noise de Chicago que Unsane ou des groupes les plus abrasifs de Trance Syndicate records. En 1996, Bhang Dextro a publié deux singles. Je ne sais pas du tout dans quel ordre mais qu’importe. Tous les titres ont été enregistrés au même moment (octobre 95, en deux jours), par la même personne (Fritz Effenberger) dans le même studio (Phase 4 à Augsburg). Au hasard, commençons par le bleu de Hedwig sur le label américain Satan’s Pimp. Quatre titres d’un noise-rock d’école mais pas scolaire avec le chant saturé du bassiste Ralph qui savait aussi passer en mode parlé, une bonne dose de crasse dans les cordes d’une guitare qui crisse, la rythmique qui cogne en gardant de l’agilité et ce petit parfum de dépravation qui donne tout le piment. Je redécouvre ces morceaux et c’est un vrai plaisir.

:: download Hedwig 7''

info :
33rpm, recorded by F. Effenberger in 2 days, Oct. 95 at PHASE 4.






Toujours en 96 donc, le noir de Rebecca qui l'exclamation This is a seven inch! sur le label allemand Common Cause. Quatre titres à nouveau démarrant par un so 90’s Only Ten Bucks avec cette alternance entre chant parlé/hurlé et une approche plus mélancolique explosant à bon escient. Les trois titres suivants perpétuent cette noise-rock aussi fine que rugueuse et si un morceau se nomme Rapeman, ce n’est sûrement pas par hasard. Là encore, un vrai plaisir qui aurait fait un album idéal en couplant ces deux premiers singles sur une même galette.

:: download Rebecca 7''

info : 33rpm, 1 sticker. Drums, bass / vocals, guitars. recorded by F. Effenberger in 2 days, Oct. 95 at PHASE 4, Augsburg.






En 1998, Bhang Dextro publie son dernier disque. Quatre titres à nouveau sur le label allemand Rex Rotari et publié à 75 exemplaires. Une misère. L’influence Shellac/Big Black se fait plus ressentir. Alex Schmidt est à la guitare (il a joué aussi dans Craving). A la batterie, c’est Michael Schleeh (qui hélas n’est plus de ce monde) et Ralph Schaarschmidt toujours au chant et à la basse, soit un trio solidement amarré à ses certitudes noise-rock, qui connaît la recette et l’applique consciencieusement avec doigté et chaleur. Bhang Dextro a laissé pour la postérité deux autres titres sur des compilations : L.T.A.T.W. sur le single Accidental Death Through Misadventure And Mayhem! (Satan’s Pimp) aux cotés de cinq autres groupes dont Gob et Pachinko et Robot sur Food Not Bombs Benefit Sampler, un 7’’ sorti en 98 sur Revolution Inside. Bhang Dextro a publié également un album et un seul en 96 sur leur propre structure Radio Controlled records. Il s’appelle Elcona II A, c’est un modeste Cdr désormais introuvable mais ça sera (peut-être) pour une autre fois, Bhang Dextro n’ayant jamais été aussi bon pour le format single taillé pour leur noise-rock nerveux et tranchant.

:: download Record N° 5 7''

info : 33rpm, 1 label's flyer. Everything was done 7/25/98 by F. Effenberger at Phase4, Augsburg.


>> older posts