The Art of Losing
index
 












:: download ript'n'happy 7''
:: download gas porter blues 7''
:: download split 7''



Penthouse
Ript'n'Happy/Baby Peeler - 7''
The Kitty Kitty Corporation records 1995
Penthouse
Gas Porter Blues/Stungtrunks
- 7''
The Kitty Kitty Corporation records 1996
Penthouse/Country Teasers
Split 7''
Butchers Wig records 1995

[publié le 19 janvier 2020]




En pleine sinistrose Britpop au mitan des années 90, encerclé par Oasis, Blur ou Suede, quatre Anglais se font royalement chier. Ils vont tenter de réveiller leurs compatriotes avec un noise-rock-blues-swamp sauvage, hautement rock’n’roll, devant autant à The Birthday Party qu’à Jon Spencer Blues Explosion, Jesus Lizard ou Chrome Cranks, embrayant le pas de Gallon Drunk et surfant sur les traces de leurs bouillants précédents groupes avec Loveblobs et Ligament (Tim Cedar, batterie) et les grandioses Moist (Jon Free, guitare). Pour compléter le tableau, Graem Flynn (basse) et le chanteur recruté après audition et qui a facilement retenu l’attention tant on l’imagine aisément écraser la concurrence, le charismatique Charlie Finke.
Trois singles vont ouvrir leur discographie. A commencer par Ript’n’Happy et Baby Peeler. Qui plonge direct sans round d’observation dans la grande marmite incandescente du rock. La saturation est une seconde peau, la rythmique provoque des déhanchements sulfureux, Finke fonce tête baissée dans la fange, sans calcul. C’est poisseux avec des envies pas très catholiques, animal, trash. Deux titres qui faisait tâche dans le paysage de l’époque mais bordel, quel bonheur d’être secoué de la sorte.









L’année suivante, Penthouse enchaîne avec un nouveau single deux titres, Gas Porter Blues et Stungtrunks. Faut être une statue pour rester de marbre devant ces deux joyaux qui pulvérisent ceux de la couronne pas habituée à cette vague de chaleur. Penthouse en pleine ruade noise-punk-psycho avec harmonica de sortie qui se fait bouffer les anches sur Stungtrunks sur fond de rythmique tribale. Et si le mot blues apparaît dans Gas Porter Blues, c’est pour mieux ridiculiser Jon Spencer sur son propre terrain qui sonne bien sage et propret à coté de ces salopiauds de rosbifs. Ces deux singles se retrouveront compilés en 1997 sur le CD Recks (Carcrashh records) avec deux excellents morceaux en plus : Queen Of Sex apparu sur la compilation The Camden Crawl en 95 et l’énorme et chaotique Behemoth, uniquement disponible sur le site de Kitty Kitty Corporation à l’époque où il fallait deux heures pour télécharger un seul MP3 avec un modem 56K.






Toujours en 1996, Penthouse partage l’affiche avec un groupe naissant, Country Teasers. L’inédit de Penthouse répond au nom étrange de Le Stunt. Mais pas de surprise, Penthouse continue de foutre le feu au rock et à l’Angleterre qui commence autant à s’inquiéter que s’émerveiller devant ces compatriotes pas comme les autres et dont ces disques ont été Singles Of The Week dans le NME ou Melody Maker. Cela n’a jamais été un gage de qualité mais pour une fois, ces torchons ne s’étaient pas trompés. Concernant Country Teasers, leur morceau se nomme Getaway, se retrouve sur d’autres disques (dans une version légèrement différente) de ce groupe garage-country-rock qui publiera une pelleté d’enregistrements par la suite.



info ript'n'happy 7'' : 45 rpm. 1000 copies in fold-out sleeve with hand-written labels. Recorded August 95.
info gas porter blues 7'' : 45 rpm. 1000 copies with hand-written labels. Recorded December '95.
info split 7'' : 45 rpm. Recorded May '96. Country Teasers : recorded september 1994 Toe Rag Studios, L.B. Watson. M. Carr Drums, B.R. Wallers Guitar + Voc, A.K. Crichton Guitar, S.W. Stephens Bass + Oscillation Effect. Produced by R.C.W. Greenan playing the electronic "Roger" moog synthesiser in the toilet.