mysticinane
lavidaesunmus




Mystic Inane
EP's Of M/I – LP
La Vida Es Un Mus – 2016

Mystic Inane est un groupe venant de la Nouvelle-Orléans et cet album est en fait une compilation de trois singles : Deep Creep, Ode To Joy et Eggs Onna Plate, tous publiés par Negative Jazz ou Lumpy records entre 2014 et 2015. Mais ça s'écoute comme un album à part entière tant les morceaux font corps et s'articulent parfaitement.
Et c'est une excellente manière de découvrir le hardcore un peu, pas mal tordu de ce groupe. Hardcore au sens historique du terme, au sens noble même, celui en vogue au début des années 80, quand il signifiait faire ce qu'on veut sans suivre les codes en vigueur, s'éclater à tracer sa propre route au delà de tous les poncifs. Alors il est possible de s'amuser à balancer les noms de Flipper, Wire, Minutemen, No Trend ou Spike In Vain mais au final, Mystic Inane n'en fait qu'à sa tête. Et le fait bien surtout. Avec un surplus de vernis noise et crade, avec du mordant sans se départir d'une approche fun, Mystic Inane envoie des riffs perspicaces et juteux, une guitare qui pince tenue par Candice Metrailer qui fait toute la différence et est à la base de morceaux catchy sous les dehors de compos hirsutes et mal léchées. Jusqu'à relever la sauce imperceptiblement sur des morceaux qui n'avaient l'air de rien (le court Manhood). Les neuf titres prennent alors des allures d'hymnes punks jouissifs, souvent menés à un rythme mid-tempo, voir lancinant comme sur Deep Creep, ce qui n'empêche quelques belles accélérations basiquement jubilatoires. Et avec un chanteur qui expulse sans forcer de sa belle voix éraillée ses sarcasmes, ces morceaux sentent la limaille de fer, jouent sur le fil du rasoir une partition qui puise chez les anciens pour narrer un conte moderne et corrosif. Du hardcore-punk plus intelligent et fin que la moyenne qui appelle un premier album, un vrai.

SKX (28/01/2016)