The Art of Losing
index
 











::
download the killer was in the government blankets LP
:: download syncopated synthetic laments for love LP
Yaphet Kotto
The Killer Was In The Government Blankets - LP
Ebullition records 1999

Syncopated Synthetic Laments For Love - LP
Ebullition records 2001

[publié le 18 avril 2020]




A l’époque, ça s’appelait de l’emo-core ou du screamo alors qu’en fait, c’est juste du putain de punk enragé et passionné. Et engagé aussi. Sur l’incontournable label californien Ebullition qui était une valeur sûre dans le style dans les années 90, Yaphet Kotto avait emprunté son nom à un acteur black qui fut un des premiers à s’être fait une place dans le cinéma américain (le méchant dans le James Bond Vivre Et Laisser Mourir et Parker dans le premier Alien, c’est lui). Et on retrouve d’ailleurs un black dans Yaphet Kotto, Mag Delana, composante qui était et qui est toujours très rare dans cette scène punk/hardcore/noise américaine très blanche. Alors dénoncer toutes les discriminations que l’intelligence humaine a su brillamment créer et la politique de leur pays, vous pouviez compter sur Yaphet Kotto. Il fallait donc cette massive dose émotionnelle et rageuse pour soutenir ce propos. Un groupe qui s’est formé autour de la paire de guitaristes/chanteurs Meg Delana et Casey Watson alors que les batteurs et bassistes vont défiler entre 1996 et 2005 soit neuf années d’existence pour ce groupe de Santa Cruz. Le premier album est réalisé en 1999 et son titre annonce clairement la couleur, The Killer Was In The Government Blankets. C’est bien connu, on ne nous dit pas tout. Un disque avec des voix dans tous les sens qui se répondent, crient, chantent, parlent créant ainsi un sentiment d’urgence et de frénésie, du punk qui ne faisait pas que péter un plomb mais savait aussi insuffler des mélodies et des accalmies pour ne pas finir rétamer et surtout, c’est propulsé par une section rythmique furieuse de puissance pour un son au final très dense et noise.






En 2001, Yaphet Kotto sort son deuxième album avec un titre encore à rallonge qui doit vouloir dire quelque chose, Syncopated Synthetic Laments For Love. Et enfonce le clou. Un enregistrement plus lourd, percutant qui augmente le degré de fureur du groupe et débouche sur une poignée de morceaux qui tabassent mettant du même coup en valeur l’aspect mélodique de Yaphet Kotto. Les chants multiples sont d’une intensité de dingue. Chaque seconde suinte la tension. Et quand Yaphet Kotto décide de se calmer, c’est pour mieux remettre un énorme taquet. Un cyclone d’émotions sauvages, exaltées, féroces et cathartiques qui se termine par un locked groove coincé sur un sample qui répète en boucle Bush is a dickhead. Le batteur est une brute, ce qu’il a parfaitement démontré le dimanche 12 mai 2002 au Mondo Bizarro à Rennes pendant la tournée européenne. Un concert qui a failli ne jamais arriver à cause d’une passe d’essence sur la rocade sud de Rennes et plus de deux heures de retard. Le genre d’incident qui fait les grands concerts avec un groupe qui voyageait avec leurs petites amies et s’est installé sur scène dans l’urgence et a déballé toute leur frustration dans un concert bien plus noise que sur des albums ne manquant pourtant pas de volume et de sens du chaos. Syncopated Synthetic Laments For Love, un incontournable dans le genre qui écrivait ses plus belles heures mais aussi ces dernières. En 2004, Yaphet Kotto a sorti un ultime album, We Bury Our Dead Alive, qui reste dans une veine identique, avec juste moins de passion et d’inspiration ou alors c’est tout simplement la lassitude qui fait que je suis passé à coté de cet album. Yaphet Kotto a aussi publié trois titres sur un split album avec Envy et This Machine Kills en 2002 et trois singles mais avec ces deux albums, vous avez l’essentiel et la quintessence de ce genre de hardcore incendiaire.







infos 1st LP : 33 rpm. 2 inserts with lyrics and infos. Yaphet Kotto : Scott, Pat, Casey, and Mag. Recorded by John Lyons. Mastered by John Golden. Josh Peach took the photo of Scott. Nate Martin took the other three photos.
infos 2nd LP : 33 rpm. Gatefold sleeve with lyrics. Yaphet Kotto : Casey Watson, Chris Story, Scott Batiste, Mag Delana. Recorded at Polymorph in Oakland, CA. Engineered by Dan Rathbun.