The Art of Losing
index
 










::
download Angel Wings





Engine Kid
Angel Wings 2xLPs
Revelation 1994

[posté le 17 février 2014]


La vie du Kid, comme ils aimaient s'appeler eux-mêmes, à débuter par Bear Catching Fish en 1993. Un premier album qui était loin d'annoncer la furie Angel Wings l'année suivante. Le Kid était devenu en 1994 un trio. Brian Kraft à la basse, Jade Devitt à la batterie (un mec malgré son prénom) et Greg Anderson, chant et guitare. Oui le même Greg Anderson qui nous les brise sévère depuis un paquet d'années avec Sunn O))). Au début des années 90, Anderson n'était pas encore atteint de mysticisme aigu (quoique la pochette de Angel Wings puisse marquer un tournant !) et Engine Kid était surtout sous l'emprise d'un autre Dieu répondant au nom de Slint. Le morceau Furnace (sur le maxi Astronaut en 93) était d'ailleurs le meilleur morceau de Slint ne figurant pas sur Spiderland. Édifiant et usé jusqu'à la corde à l'époque. Les morceaux de Bear Catching Fish n'avaient hélas pas atteint cette perfection dans la copie et s'avéraient quelconques sur la longueur. Sans doute pour cette raison que le Kid est passé à autre chose. L'inspiration Slint est toujours présente mais ils ont su la magnifier, l'exploser en plein vol, durcir et alourdir considérablement le ton et se transformer en bête indomptable. Je me rappelle même à l'époque quelques esprits intrépides parler d'Angel Wings comme d'un Slint joué par Neurosis. Une fois jeunesse passée, il faut mettre un gros bémol à cette déclaration qui partait d'un bon sentiment mais qui traduisait la claque et la surprise provoquées par ce double album. Quoiqu'un instant, avec les cornemuses au début de Anchor, on puisse se croire chez Neurosis. Engine Kid n'a pas renoncé pour autant aux parties calmes et mélancoliques mais ce n'est pas ce que l'on retient en priorité. Les violentes déflagrations ou de progressifs et longs accès d'adrénaline, la guitare épaisse, le chant torturé, une rythmique de plomb et déchaînée à l'image du début convulsif de Lies Like Knives et pour finir, cette interminable reprise de douze minutes de Olé (John Coltrane) avec cuivres de sortie, ça vous marque son homme. Il suffit de regarder un des nombreux concerts présents sur le web pour s'apercevoir qu'Engine Kid n'étaient pas là pour rigoler, jouer les introvertis de service et un Greg Anderson sans capuche. Engine Kid, l'histoire d'un groupe gentiment indie-post-rock transformé en animal noise-rock velu et poignant.
Le téléchargement à suivre est issu de la version CD car c'est trop de boulot (et de craquements) de ripper le double vinyl. Par contre, vous trouverez en plus les sillons du court et intense instrumental A Quinn Martin Production qui ne figure pas sur le CD. L'ordre des morceaux est également celui du vinyl car différent de la version CD.





infos : gatefold sleeve, 2 black LPs, 33 rpm. The kis is : Brian Kraft - Bass / Voice on Expressionnists, Greg Anderson - Guitar / Voice, Jade Devitt - Drums. Additional players on Olé (by John Coltrane) : Joel Phelps - Alto Saxophone, Tim Midgett - Trumpet, Bill Herzog - Upright Bass, Kevin Auld - Bagpipes. Angel Wings was recorded at Bad Animals and Av'ast! studios in Ballard, in the summer of 1994. Engineered by John Goodmanson is the man. A Quinn Martin Production, a Stuart Hallerman production. Back cover painting by Brian Kraft. Velvet painting by J.C., Label Photos by Diona, Label painting by Ron Richardson. Cover design by J.C. and Kid.