Table

Table a tout du groupe mythique, dans toute sa splendeur, voir une occasion
inespérée de frimer en société et faire son élitiste de salon! Ce trio de
Chicago a seulement sorti de son vivant deux 45 tours mais pour ceux et celles
qui ont eu la chance de les écouter, la trace reste indélébile. On est à
l'apogée du noise-rock, de toute cette école de Chicago avec l'axe Jesus
Lizard/Big Black/Rapeman qui marquera plus d'un groupe et si Table n'avait pas
eu l'idée de faire une carrière aussi courte, il est fort à parier qu'ils
seraient devenus un des fleurons de cette scène. Ces 2 singles sont enregistrés
par Steve Albini, une rengaine de l'époque qui ne fait que commencer. Le 1er
est sorti en 92 sur Spangled records (leur propre structure sans doute) et le
second sur Homestead en 93. 4 titres en tout et pour tout. Des morceaux
rythmiquement chirurgicaux avec un maniaque de la caisse claire, rappelant
fortement le jeu de John Stanier, batteur de Helmet. Une basse de dingue, un
souffle noise, des vocaux qui déchirent. Le 2ème 45 est à ce titre affolant.
Tout, de la production à l'exécution, vous assoit son homme.
Trois ans plus tard, en 1995, Humble records a la bonne idée de ressortir ces
morceaux sur un album, agrémenté de 4 inédits resplendissant. Histoire d'enfoncer le clou de notre certitude en se disant qu'on tenait là un groupe phénoménal trop tôt
disparu. C'est pas juste, c'est toujours les meilleurs qui disparaissent en
premier. Pendant ce temps là, on est obligé de se retaper la reformation
d'Helmet et le nouvel album puissamment mauvais et inutile du Père Hamilton!

Si jamais quelqu'un a des nouvelles des types qui ont formé ce groupe de génie
(Timothy P. Stevens, Warren Fischer et Vito Greco), faites moi signe et j'irai
allumer un cierge en short!


SKX (09/11/2004)

Mise à jour 08/12/2006

Comme j'ai du temps à tuer, je me suis lancé dans une recherche pointue d'infos sur ce que, bordel, a bien pu devenir ces putains de membres de Table !!!! Commençons d'abord par la WNUR session. Du nom d'une station de radio à Chicago qui enregistre une pelleté de groupes en condition live dans son studio (les Peel sessions du coin quoi !). Six titres enregistrés le samedi 23 mai 1992 avant que le trio ne se rende au Lounge Ax faire un concert avec Holy Rollers (Dischord) et… Dazzling Killmen !! L'affiche à tuer !! Le son n'a rien d'extraordinaire mais c'est largement écoutable et vaut surtout le détour pour son unique inédit. MEGO, soit 6 minutes de grand Table alternant entre montée post-Slint épique et maestria rythmique noise rudement charpenté. Ne cherchez pas ce disque. Il n'existe pas. Version mp3 uniquement. Un autre inédit, Blindside, instrumental de très grande qualité aux dires des quelques chanceux qui ont pu entendre la démo circulait à une époque. Tout ça est jalousement gardé au fond d'un tiroir, Table ayant la réputation d'être complètement obséder par la qualité de leurs compos et ne les faisait entendre que quand ils étaient totalement satisfait du résultat final.

Maintenant, il est temps de se mettre à table. Feu les membres, que sont-ils devenus. Hé bien, il aurait mieux valu ne rien savoir. Table a mal tourné. Commençons par le pire. Warren Fisher. S'il faut trouver un responsable du split de Table, c'est lui. Un gros problème ave l'héroïne a contraint ces deux acolytes à le virer. Il a refait surface dans le duo Fischerspooner. Oui, c'est le même Fischer. Hélas. Ce groupe a connu apparemment son heure de gloire. Il m'est totalement inconnu. Faut dire que j'écoute que très rarement de l'electroclash de variété. Nul doute que ce projet lui a rapporté un peu plus de liquidité que Table. Cliquez sur le lien. Pleurez par vous-même. Ou riez jaune. Auparavant, il avait eu le temps de participer en à l'album Disengage de Jim O'Rourke.

A son départ, les deux autres ont cherché à le remplacer mais l'héroïnomane avait un jeu de basse et une tonne de pédales uniques. Ils n'ont jamais réussi à le remplacer. Ils ont tout de même fini par en dégoter un mais on rebaptiser le groupe Virginia. Leurs concerts se comptent sur les doigts d'une seule main amputée de trois doigts. Une démo quatre titres a été enregistrée. Pour la postérité.
Ils ont tenté également de monter un autre groupe sous le nom de Drool avec Mike Meadows (Shiny Beast, Bull) mais jamais rien de concret n'est ressorti.

Pour la petite histoire, Table a commencé à quatre avec un chanteur à plein temps. Le groupe a enregistré deux morceaux (Mrs. Oleary et Sisyphus) avant de continuer en trio.

Le batteur Tim P. Stevens a joué à partir de 1998 avec Ancient Greeks, groupe qui a sorti un seul album (The song is you) sur Flame Shovel en 2003. Le groupe se qualifie de math-pop. L'album a été enregistré par un mec de Joan of Arc. Vous craignez le pire ? Vous avez raison. Si vous avez le cœur bien accroché, écoutez moi ce titre magnifique, vous me remercierez plus tard. Un autre titre est dispo sur le site du label. Heureusement, ils ont eu la bonne idée de splitter.

Quand au guitariste-chanteur Vito Greco, il s'est retiré des bagnoles. La dernière fois qu'on l'a vu, c'était au festival des 25 ans de Touch and Go. Les cheveux gris et affalé à bouffer des ignobles hot-dogs.

Ca m'apprendra à être curieux. Table, rencontre heureuse pour groupe définitivement mythique. (Merci à BadComrade pour ces infos et les photos).

Discographie ::

Gag Box/Unwind 7''
Spangled (1992)



Spindrift/Vacuum 7"
Homestead 1993



s/t LP
Humble records 1995