clockoftime
staticshock


Clock Of Time
Pestilent Planet – LP
Static Shock records 2020

Rien ne donne à penser que ce disque va respirer la joie de vivre et ça tombe bien, Clock Of Time n’est pas là pour jouer du violon. Entre la pochette qui pue la mort, le nom de l’album qui respire la santé jusqu’à une citation au verso qui en dit long sur l’optimisme qui les porte (The light at the end of the tunnel is just another tunnel), il y aurait comme dit l’autre un doux parfum de désespoir flottant dans l’air.
Clock Of Time, nouvelle entité primesautière en provenance de Berlin avec des Américains dedans, la batteuse Corey Rose Evans (VEXX) et Seth Sutton (Useless Eaters), avec aussi du Diät dans le lot. Ils sont cinq en tout à faire tourner les horloges du temps et ils sont du genre pressé. Huit mois après leur formation, Clock Of Time mettait déjà en boite en 2019 sept titres qui, à la vitesse du 45 tours, anticipaient le grand bordel planétaire et jouaient à retour vers le futur en affolant les aiguilles du temps entre post-punk 80’s à la The Sound/Killing Joke et punk moderne qui n’a plus rien à perdre. Clock Of Time vous met donc le nez face à la merde que nous avons nous-mêmes gaiement semée sur le son sans concession d’un punk nihiliste qui n’empêche pas de danser sur les cadavres. Les paroles sont claires et tombent comme une guillotine brillante et affûtée pendant que la musique claque, nette et précise. We used to fight each other but now we're fighting off infection.
Pestilent Planet a le nez pour vous rappeler les odeurs du passé. Et s’il fallait rapprocher Clock Of Time d’un des groupes de ces vétérans dont on ne compte plus les projets musicaux, Diät apparaît aisément en première ligne, surtout pour le premier album Positive Energy. Des effluves goth, Joy Division et Crisis repointant leur museaux de zombies increvables pour s’ajouter à la liste des repères qui s’affichent sans peur et sans complexe. Rien de nouveau sous le soleil me direz-vous mais Clock Of Time le joue avec une urgence, une énergie noire et tendue proche d’un death rock et une tristesse sans fard qui rendent Pestilent Planet largement respirable. Du genre à rendre accro avec un morceau imparable comme Something To Look Forward To, tube post-punk frisant l’obsession. Clock Of Time maintient un tempo sans cesse appuyé, la pression ne retombe jamais, tisse de sombres mélodies robustes et déterminées, fait danser sur une trique raide mais souple aux entournures pour mieux rebondir à chaque nouvelle accélération, pour mieux vibrer sur les rondeurs accueillantes de la basse, interprète les codes du passé pour mieux appréhender le présent. La planète empeste, les émanations de toutes sortes rongent chaque jour un peu plus notre espace vital mais c’est bien fait pour notre gueule et Clock Of Time remet impeccablement les pendules à l’heure.

SKX (26/01/2021)