raspberrybulbs
relapse

Raspberry Bulbs
Before The Age Of Mirrors – LP
Relapse records 2020

Six ans que Raspberry Bulbs n’avait pas donné de nouvelles, depuis le troisième album Privacy. Et mis à part un (gros) changement de label, on ne peut pas dire que le groupe de Brooklyn ait mis tout ce temps pour modifier son angle d’attaque. Et ça me va parfaitement tant Raspberry Bulbs reste cette entité punk hybride dont le propos reste toujours aussi pertinent, sans analogie manifeste avec d’autres groupes évoluant dans une sphère que l’on pourrait considérer similaire sans pourtant apparaître comme un ovni. Et le fait que le groupe s’est resserré autour du trio Marco Del Rio (chant, guitare rythmique, electronics), Nick Forte (guitare, basse) et Jim Ning Nong (batterie, electronics) en perdant deux membres pendant ce long silence ne change rien à l’affaire.
Raspberry Bulbs arrive à relier les opposés, faire tout et son contraire. Une approche lo-fi en enregistrant sur un 4 pistes à la maison sans sonner chichement mais avec toute l’abrasion nécessaire à leur violence viscérale, se répandre dans la saleté d’un son offrant de multiples aspérités sans passer pour des souillons. Ne pas chercher à être présentable, s’agiter comme de sales punks et ne pas rechigner sur des bouts de mélodies aussi revêches soient-ils et autres accroches judicieuses. Des morceaux qui grattent, vérolés mais dont la charge rock et percutante est évidente. Des morceaux tordus capables d’exploser à la tronche sans prévenir grâce à un impact soudain et des titres qui se seraient défait de leurs liens. Du chant passé à la brosse à reluire, des saturations, du rythme binaire, une démarche à l’ancienne et des synthés ou de la bidouille électronique interférant dans les méandres de ces vieux briscards punks. Une musique nocive, rampante, chaotique mais regorgeant de points d’ancrage et foutrement bien pensée. Quatre interludes pour faire diversion et brouiller encore plus les pistes mais un album conservant malgré tout une unité de ton qui fait que ce groupe ne semble jamais se disperser. Dur, intransigeant, nihiliste avec une lueur d’espoir qui se mérite comme sur la fin de Midnight Line et Given Over To History. Raspberry Bulbs a pris son temps mais Before The Age Of Mirrors est un disque de punk ne se contentant pas de rabâcher les mêmes clichés éreintants, capitalisant sur son passé pour peaufiner son propre mode d’expression qui n’a rien de révolutionnaire mais qui tape juste et fort.

SKX (07/04/2020)