monplaisir
echocanyon
adagio830


Monplaisir
The Agreement – LP
Echo Canyon/Adagio 830 records

Monplaisir est simple et fin. Monplaisir aime le travail bien fait, nécessitant de longues heures de discussion pour se mettre d’accord. D’où le titre, The Agreement. C’est eux qui le disent dans le livret dix pages accompagnant le second album des lyonnais. Des débats à n’en plus finir sur chaque étape du disque (les structures des morceaux, la pochette, le nom des chansons, etc.) pour trouver un accord, à tel point que les quatre membres se demandent si un jour ça leur est arrivé d’être spontanément d’accord. The Agreement est pourtant d’une grande cohérence, d’une belle limpidité, tout semble couler de source et parler d’une seule voix, sans frottement, sans fraction. Une musique élégante, subtilement noisy, emo au sens noble du terme, pop pour l’amour des mélodies, une certaine délicatesse mais pas pour les structures ne donnant pas dans le couplet-refrain basique, indie comme on disait dans les années 90 pour tout un pan de la scène rock américaine. Monplaisir est aérien et sensible mais garde sous le coude un bon bout de nerf pour éviter de paraître trop affecté. Monplaisir est mélancolique et sombre mais conserve sous le pied un tas de digressions soniques, brumeuses ou plus bruyantes, répétitives et allant crescendo, pour secouer les nostalgiques et les frileux. Monplaisir ne cherche pas à en mettre plein la vue ce qui ne l’empêche pas de signer des compos de plus de sept minutes (Queen-Size Sea) et surtout Hey John culminant à seize minutes sur vinyle (dix-neuf si vous écoutez la version numérique). Hey John, un morceau à part, enregistré en direct live dans le studio, sans ajout ou modification par la suite, livré tel quel dans l’élan et l’inspiration du moment. Ce qui caractérise finalement très bien ce groupe qui, malgré tous les débats et le sens de la perfection que Monplaisir recherche continuellement, joue avec beaucoup de naturel et facilité une musique faite avec le cœur. Du beau travail d’artisans. Monplaisir d’offrir. Joie de recevoir.

SKX (25/11/2019)