sostressed
ghostramp

So Stressed
Please Let Me Know – LP
Ghost Ramp 2017


Ce nom leur va comme un gant. So Stressed. Je ne sais pas ce qui les stresse à ce point mais en tout cas, le trio de Sacramento a l'air effectivement d'avoir les nerfs en pelote et il met tout ce qu'il a au fond des tripes pour expulser ses angoisses.
Please Let Me Know est déjà leur troisième album (jamais entendu parler avant) et il est frontalement explosif, un nid de tensions exacerbées, l'urgence chevillée au corps, la sensation continue que So Stressed veut échapper à un désastre imminent. Une montée croissante du taux d'adrénaline qui démarre avec Fur Sale et qui s'achèvera dans les longues tranchées convulsives de Shaved Muscles. Entre temps, à part l'étrange et calme Peach qui casse la dynamique et, faut bien l'avouer, nous les brise un peu, Please Let Me Know n'aura que rarement laissé respirer. Une plongée en apnée qui peut éreinter les plus fragiles mais ça serait vraiment dommage.
Le punk-noise de So Stressed, malgré toute la fougue du propos, est étonnement limpide. Je ne dirais pas clair mais tout sonne sans que ce soit le chaos total alors que So Stressed aurait pu rapidement tomber dedans. Tout est histoire de maîtrise, être percutant sans que ce soit la bouillie sonore. C'est violent et dingue avec un batteur en mode Animal du Muppet Show sans que ce soit le grand n'importe quoi. La frénésie et l'intensité de So Stressed passent ainsi sans forcer, alternant le chant plus posé, voir mélodique tout en crachant tout ce qu'il a dans les poumons. Parce que quand le mec à un truc à dire, il ne fait pas mine et se révèle particulièrement convaincant. Le trio module les pics d'intensité, fait gaffe de ne pas être continuellement dans le rouge, propose des harmonies et sort des morceaux qui, finalement, se laissent peu à peu apprivoiser au fil des écoutes. Au point d'aligner des titres comme Holy Spirit Is Evidently At Work aux allures d'hymne percutant. Le guitariste aligne les riffs tranchants mais compréhensifs et le chanteur joue parfaitement de la basse sur son synthé tout en rajoutant une dose de liant.
Ce disque aurait très bien pu sortir sur Three One G records, d'autres Californiens comme eux, il n'aurait pas fait tâche aux cotés de Retox ou Swing Kids bien que So Stressed gardent ces caractéristiques. Please Let Me Know, un album cathartique et excellent défouloir contre l'anxiété.

SKX (27/05/2017)