sneers
godunknown





Sneers
Heaven Will Rescue Us, We're The Scum, We're In The Sun – LP
God Unknown records 2018

Tu es une vraie merde, tu te grilleras les neurones dans le chaudron du soleil et ne crois pas Sneers, le bon dieu de ciel ne volera pas à ton secours. Bien fait pour toi. Mais il se peut que l'écoute de Heaven Will Rescue Us, We're The Scum, We're In The Sun arrive à panser un peu tes plaies. C'est toujours aussi sombre et funeste, l'impression de porter sa croix et elle est de plus en plus lourde, une ambiance à se laisser aller aux pires pensées. Et pourtant, qu'est ce que cet album brille. Irradie. Transforme le misérable cloporte que tu es en une chrysalide d'espoir. Un moment de beauté court, fugace mais réel avant de retomber dans le noir alors il faut en profiter.
Le duo italien sort un troisième album marchant sur les traces des deux précédents. On reconnaît le pas, le rythme, la profondeur de la marque. Mais le duo guitare/chant et batterie s'est étoffé, a lancé des invitations auxquelles Kristof Hahn (Swans, Pere Ubu) a largement répondu en amenant sa fameuse lap steel guitar sur quatre des huit morceaux. L'Anglais Craig Dyer (The Underground Youth) a participé à No Man Is Poetry avec sa basse, sa guitare et ses backing vocals. Et a co-produit l'album avec Sneers. Le batteur Leonardo O. Stefenelli a sorti le synthé. La musique dark et hantée de Sneers en a tiré avantage. S'enrichit de mille feux dont l'ardeur électrise les sens. Le minimalisme de la formule initiale, la sécheresse du propos n'ont jamais paru aussi flamboyant, dense, véhément et emporté à l'instar de Fevers For Believers, bruyante incantation pour réveiller les morts ou Rossella In Badlands que des Bad Seeds auraient très bien pu entourer de leur aura venimeuse. Sneers ne touche pas terre, l'instrumentation plus abondante donne des ailes.
Les mélodies de la guitare tour à tout cristalline, brumeuse, fragile, coupante de Maria Greta Blaankart hypnotisent, bercent d'illusions puis les broient, s'enveloppent d'obscurités, de mystères, trouvant son écho dans les paroles et la voix de Maria. Elle chante de façon théâtrale, effrayante, forçant sa voix ou prenant des accents de sorcières sur For Humanity To Rest, semble venir d'un autre monde sur des passages d'outre-tombe, va tomber, c'est sûr, elle ne s'en remettra pas de toute cette souffrance mais apporte au final une étrange sensation de quiétude. Rassurante derrière les tremblements de son chant. L'envie de la cueillir dans le creux de ses mains. Tout va bien se passer. Les démons de Sneers sont les nôtres. Heaven Will Rescue Us, We're The Scum, We're In The Sun flotte dans un monde parallèle, nous en rappelle toute sa laideur et l'affronte d'une manière unique et fascinante en proposant huit pièces d'une noire splendeur.

SKX (20/11/2018)